8 demandeurs d’emploi en formation métallurgie à l’UNC

Depuis le 5 septembre 2022, 8 demandeurs d’emploi ont intégré, avec le concours de la Direction de l’emploi et du Logement de la province Sud (DEL), le DU Métallurgie à l’Université de la Nouvelle-Calédonie pour une formation de 6 mois avec, à la clé, un diplôme universitaire en métallurgie de niveau BAC+1 et une embauche, en CDD puis en CDI, en tant qu’opérateur de procédé à l’usine du sud. Une belle opportunité pour ces futurs diplômés qui auront pu compter sur les services de la DEL pour intégrer cette formation dans le cadre du partenariat établi entre Prony Resources NC (PRNC) et l’UNC.


Véritables leviers en matière d’accès et de retour à l’emploi, la province Sud et sa direction de l’Emploi et du Logement (DEL) ont à cœur d’apporter un regard croisé qui tient compte des attentes et des besoins des demandeurs d’emploi comme des employeurs. C’est en ce sens que, dans le cadre d’un partenariat établi entre Prony Ressources et l’UNC, les services de la DEL ont retenu 24 candidatures de demandeurs d’emploi sur 84 profils potentiels identifiés en juillet 2022. Entretien diagnostic, parcours, disponibilité pour la formation DU métallurgie, préparation de CV, programme pédagogique du DU, fiche de poste du métier d’opérateur de procédé et réunion d’information délivrée par Prony Resources… À l’issue d’entretiens individuels et de réunions d’information, 19 des 24 candidats ont souhaité suivre une remise à niveau à l’Ecole de la Réussite. Sur ces 19 personnes à la recherche d’emploi, huit ont décidé de poursuivre l’aventure pour intégrer le DU métallurgie et une a été directement recrutée en tant qu’opératrice de procédé.

Parmi ces 8 demandeurs d’emploi retenus pour suivre la formation, le parcours d’Atalia Iloai force l’admiration. Mère au foyer depuis 2019 et diplômée d’un BAC scientifique en 2009, Atalia est ressortie lauréate de ce recrutement grâce à l’aide des services de la DEL : « Dans ma recherche d’emploi pour devenir opératrice de procédé, je me suis tournée vers la DEL car j’étais sûre que les services allaient pouvoir m’aider à en savoir plus sur l’offre de formation de PRNC sur laquelle j’étais tombée par hasard. J’ai envoyé un mail aux conseillères de la DEL de Païta, et immédiatement, elles m’ont mise en relation avec une conseillère de Ducos en charge du DU métallurgie à l’UNC. Et tout s’est enchaîné…je remercie les services de la DEL car j’ai réussi en partie grâce à leur suivi et leur soutien et j’encourage tous les demandeurs d’emploi à contacter les conseillers et conseillères, surtout pour les mamans comme moi qui cherchent un emploi. N’hésitez pas ! La DEL a tous les outils pour que vous pussiez mener à bien vos projets d’avenir. Il faut juste de la volonté et du courage. Ils sont là, disponibles et ce sont des personnes agréables. »

6 mois de formation en alternance pour les futurs diplômés

Afin de répondre aux réels besoins des entreprises et d’apporter une formation complète aux demandeurs d’emploi, le DU métallurgie s’attache à transmettre aux étudiants des connaissances en physique/chimie en lien avec le procédé de la production de PRNC. Ainsi, pour compléter ces connaissances théoriques acquises à l’UNC, une partie technique et pratique de la formation est délivrée sur le site industriel de PRNC par des professionnels : Volet sur la sécurité, TP en usine, utilités, réactifs, lixiviation, neutralisation et produits finis… « les formations sur site ont pour objectif d’apporter les connaissances nécessaires au métier d’opérateur polyvalent du procédé » explique Dominique Lepitre, responsable Recrutement Formation et Mobilité au sein de Prony Resources. « Il s’agit là, pour les étudiants, de connaître nos procédés, leurs fonctionnements et les différentes étapes pour produire du NHC. C’est une formation qui permet l’apprentissage des réactions chimiques et ce que cela implique pour être en mesure de faire des rondes de surveillance dans les départements afin de vérifier si tout va bien sur le secteur et de déceler en avance tout problème qui pourrait retarder la production ou endommager le matériel » poursuit-elle.

« Une maman épanouie professionnellement »

Une formation exigeante qui se terminera par un stage de 6 semaines à partir de fin janvier, et qu’Atalia compte poursuivre malgré les nombreuses difficultés : « Dans mon cas, le moyen de transport peut s’avérer compliqué puisque je prends le bus de Païta pour aller à Nouville ou pour aller à Nouméa et prendre le bateau pour Goro. Il y a aussi parfois la garde de mes enfants qui nécessite une certaine organisation, lorsqu’ils tombent malades par exemple…Mais dans tous les cas, cette formation est une belle opportunité. Elle se passe bien dans sa globalité et elle répond à mes attentes pour apprendre le métier grâce à une équipe pédagogique et des formateurs disponibles, accessibles et rigoureux dans leur suivi. C’est une fierté aussi de pouvoir suivre cette formation en tant que femme et maman. Cela casse les clichés et prouve que nous les femmes, nous pouvons exercer un métier dit « d’homme ». Nous ne sommes pas juste faites pour garder les enfants et la maison. Cette formation représente un revenu supplémentaire et apporte surtout, pour mes enfants et mon conjoint, l’image d’une maman épanouie professionnellement. »

La province Sud félicite ces futurs diplômés qui montrent qu’à force de détermination et une envie ardente de réussir, tout est possible.