REPAIR, l’asso’ qui accompagne les producteurs vers l’agroécologie

Avec l’objectif depuis ses débuts de favoriser le progrès environnemental sur les exploitations, Repair (Réseau Professionnel pour une Agriculture Innovante et Responsable) accompagne les agriculteurs dans leurs pratiques agroécologiques. Bénéficiaire d’une subvention de la province Sud, l’association connaît actuellement une hausse d’activité, dans un contexte où l’agroécologie intéresse de plus en plus de professionnels et de consommateurs.


L’agroécologie n’est plus un gros mot. Pour preuve, l’association REPAIR compte actuellement plus d’une soixantaine d’adhérents : des agriculteurs en production végétale, qui se sont engagés lors de l’adhésion, à obtenir une certification environnementale officielle dans les 2 ans, mais aussi quelques distributeurs, restaurateurs ou transformateurs, qui utilisent des produits certifiés « Agriculture responsable ». Car parmi ses missions en faveur de l’agroécologie, REPAIR est identifiée par la Nouvelle-Calédonie comme l’organisme qui gère ce signe de qualité environnementale.

Favoriser le progrès environnemental sur les exploitations agricoles

« Nous accompagnons les producteurs dans la préparation de leur certification et l’amélioration de leurs pratiques, en proposant un appui technique pour favoriser les équilibres écologiques et économiser les intrants (eau, engrais…) » précise Julie Deffieux, directrice de REPAIR. Une activité de conseil et d’expertise qui se décline à travers un catalogue complet de prestations individualisées et adaptées aux besoins et de solutions et outils techniques innovants. Sur les six employés que compte l’association, quatre techniciens interviennent donc pour de l’appui technique dans toute la Nouvelle-Calédonie, « avec l’objectif de développer la production et la performance des exploitations, tout en faisant en sorte d’installer une biodiversité bénéfique aux cultures. »

Photo REPAIR

L’agriculture responsable, un label qui garantit la démarche environnementale du producteur

Légitimement, REPAIR porte l’animation, la gestion et la défense du label Agriculture responsable : « c’est une certification officielle qui répond à des exigences précises concernant les pratiques en termes de santé des plantes, de gestion de l’eau et du sol, d’éthique sociale, de biodiversité et de gestion des déchets. » En s’appuyant sur la traçabilité, un contrôle régulier et l’amélioration continue, elle s’adresse principalement aux agriculteurs qui souhaitent conjuguer leur viabilité économique à des pratiques responsables. L’association gère le cahier des charges du label (soumis à une homologation par l’organisme de gestion des signes de qualité, qui représente toutes les parties prenantes) et elle accompagne les certifiés pour son application. Elle surveille et valorise aussi la présence de ce signe de qualité sur les étals.

Le cahier des charges de l’Agriculture responsable a été retravaillé par REPAIR en 2021 pour intégrer davantage de garanties environnementales, notamment la présence de zones végétalisées semi-naturelles (IAE) pour accueillir les insectes utiles et protéger les cultures, l’eau et le sol. photo Marine Reveilhac /CAPNC-REPAIR

Un contexte actuel favorable

Chez REPAIR, les sollicitations se font nombreuses ces temps-ci : « En ce moment, nous accompagnons beaucoup de reconversions, des agriculteurs qui se lancent directement en bio ou en agriculture responsable. Pour réduire l’impact environnemental et économique, nous accompagnons notamment les producteurs sur l’économie d’engrais, devenus particulièrement coûteux avec la crise économique mondiale. » Afin de mener à bien toutes ses missions, REPAIR bénéficie du soutien de partenaires, notamment de la province Sud qui représente 34 % du budget. « Avec nos missions de gestion du label « Agriculture responsable », considérées d’intérêt général, et d’amélioration des pratiques en faveur de l’environnement, nous sommes soutenus depuis le début par les collectivités, sur l’ensemble de notre projet. Ce soutien nous est précieux ». REPAIR, pour autant, ne se repose pas uniquement sur ses subventions et développe depuis quelques temps des pistes afin d’équilibrer son budget et de gagner en autonomie financière : l’association partage désormais ses murs avec d’autres organisations professionnelles agricoles à Ducos, pour mutualiser certaines charges, et elle développe son offre de formations… Des ressources nécessaires pour pouvoir répondre par ailleurs aux forts besoins d’accompagnement des agriculteurs.

l’équipe REPAIR est désormais agréée pour dispenser des formations ; une corde de plus à l’arc de l’association. photo REPAIR

 


REPAIR, c’est

  • 68 adhérents

dont 57 exploitations agricoles et quelques magasins

81 % des adhérents sont installés en province Sud

  • Une certification à la clé

40 certifiés Agriculture responsable

5 certifiés Bio Pasifika

12 en cours de certification pour l’un ou l’autre label

  • 15 % de la production commercialisée de fruits et légumes

Retrouvez REPAIR et ses vidéos pédagogiques sur Facebook : https://www.facebook.com/RepairAgricultureNC