Plongée dans l’univers du Théâtre de l’île

Dans le cadre du mois du patrimoine, le Théâtre de l’Île proposait pour la première fois au grand public une visite extraordinaire, véritable immersion dans l’histoire du site puis dans l’univers quotidien des comédiens. Parcourant la régie, les coulisses, la scène ou les loges, six comédiens offrent un tour magique et fantaisiste aux visiteurs conquis, petits et grands.


Dès les premières minutes, le ton est donné : les fantasques Clémentina et Dominika, deux personnages hauts en couleur, accueillent le public « pour une visite pas comme les autres…. Car vous allez participer ! D’accord ? » Le oui timide qui s’échappe de la bouche de la soixantaine de visiteurs ne laisse guère présager des éclats de rire qui suivront tout au long du parcours.

Retour en 1886

Les deux amies commencent par la genèse du bâtiment, « construit par les bagnards à partir de 1875, le site avait vocation à être une église. Inauguré en juillet 1886, il occupera pourtant d’autres fonctions ». Tantôt entrepôt, tantôt cordonnerie, il accueillera également des matches de boxe et un élevage de vers à soie ! C’est ce que l’on découvre dans le hall d’accueil du théâtre qu’hantent les fantômes de Rocky le boxeur, Régis le bagnard, Jacqueline l’éleveuse et Claude le cordonnier…

Côté cour et côté jardin

Ensuite, direction la salle de spectacle et ses 300 fauteuils rouges, l’occasion de remonter le temps pour faire découvrir au public une brève histoire du théâtre à travers les siècles et de répondre ensemble à toutes les questions insolites telles que « Le rideau a-t-il toujours été rouge ? » « Pourquoi frappe-t-on trois coups lorsque la pièce de théâtre va commencer ? » « À quoi servaient les entractes ? »… Puis c’est Lulu la régisseuse, qui présente les métiers de l’ombre et fait visiter les coulisses : « la coursive, qui accueillait des appartements au temps du bagne », les projecteurs, les pendrillons, le décor en kit à reconstituer….

Un intermède, mêlant danse et violoncelle, vient illustrer avec grâce le rôle du son et de la lumière dans le théâtre. Puis vient le moment sacré pour les visiteurs de monter sur les planches. « Savez-vous où se situent le côté cour et le côté jardin ? » Lulu entonne alors un refrain mnémotechnique que le public reprend en chœur.

Les secrets de la scène

C’est au tour de Tania et de sa troupe d’embarquer le public dans leur monde. D’abord les loges des comédiens – « anciennes loges des gardiens du bagne » – puis les rencontres presse, pendant lesquelles les starlettes s’en donnent à cœur joie pour répondre aux questions du public avec quelques improvisations bien enlevées entre deux réponses sérieuses.

« Le théâtre permet de faire rire, pleurer, réfléchir. On peut tout dire, tout faire au théâtre »

Puis retour en salle pour s’imprégner avec la troupe, du jargon, des costumes, de l’évolution des codes gestuels et narratifs au fil des siècles…

Sur scène, les comédiens reprennent avec dérision les composantes théâtrales de chaque époque : le masque des grecs antiques, les scènes bibliques et les farces du Moyen-Âge, la commedia dell’arte du 16e siècle, le théâtre classique et sa célèbre règle des trois unités au siècle suivant, puis le bouleversement du siècle des lumières, la liberté du 19e siècle qui s’amuse sur les planches… jusqu’au salut de la troupe, ce mercredi de septembre 2022, marquant la fin de la visite.

Des étoiles plein les yeux

À la sortie, le public frileux du début affiche un large sourire. Lorenzo, Julia et Candice témoignent : « C’était trop cool ! On a appris plein de choses, notamment l’organisation en coulisses » et leurs parents sont agréablement surpris : « Nous nous attendions à une visite plus classique ! ».

« Avec 60 visiteurs à chaque fois, les deux sessions affichaient « complet » ! », se réjouit Laurent Muraccioli, Chargé d’action culturelle pour le théâtre. « Cette visite a été conçue par le théâtre et financé par la Province Sud, dans le cadre du passeport culturel. Lorsque la direction provinciale de la Culture, de la jeunesse et des sports l’a testée, elle a proposé de l’inscrire au mois du patrimoine. » Une première participation réussie donc, pour le Théâtre de l’Île.

Depuis 2009, 87 000 enfants sont venus assister aux représentations scolaires


Prochaines représentations pour les enfants :

Les 29/09 et 5/10 dans le cadre du dispositif provincial Passeport culturel

Le 14/10 pour les centres de vacances et de loisirs