Une semaine d’actions pour sensibiliser les agents provinciaux et le public aux difficultés de lecture

25 % des Calédoniens éprouvent des difficultés face à l’écrit, et parmi eux 29 000 personnes souffrent d’illettrisme. Une réalité dont la société et les collectivités ont décidé de s’emparer pour agir collectivement. Ainsi, du 8 au 15 septembre, l’agence nationale de lutte contre l’illettrisme organise sa 9e édition des « journées nationales d’action contre l’illettrisme », consacrée cette année à la thématique de la lecture. La province Sud participe à la démarche en proposant un programme soutenu d’actions de sensibilisation, pour faire tomber tabou et idées reçues et informer des solutions qui existent.
1ere action de cette édition : l’Espace jeunes de la province Sud proposait ce matin une lecture à voix haute et la diffusion de vidéos sur l’illettrisme, pour sensibiliser les agents de la collectivité à ces difficultés.


Ils étaient une trentaine de membres de la Direction provinciale de la culture, de la jeunesse et des sports, ce matin à l’Espace Jeunes, pour participer à l’opération de lancement de ces journées nationales d’action contre l’illettrisme.

L’Espace jeune mobilisé

Autour d’un petit déjeuner convivial, les agents provinciaux ont pu évoquer le problème, grâce à des vidéos et visuels de sensibilisation et un mur d’information. « C’est une première pour l’Espace jeunes », confie sa directrice Nathalie De Brudaga, avant de présenter les divers espaces du site dédiés à l’illettrisme puis le programme de cette opération d’ouverture. « Nous avons proposé aux jeunes engagés en service civique au sein de la direction d’effectuer une lecture à voix haute. » Ainsi, en accord avec la thématique de l’année, cinq jeunes ont lu une pièce de théâtre locale, Les Comédies broussardes, devant les agents, conquis par le texte comme par la démarche. Yannick Jan, ancien lauréat de la résidence d’écriture au Château Hagen, participait également à cette action pour présenter son dernier ouvrage.

Lutter contre l’illettrisme au travail, nous sommes tous concernés

Cette opération de lancement amorce un plus vaste programme, puisque l’Espace jeunes et le centre administratif de la province Sud (CAPS) accueillent une quinzaine de temps forts pour sensibiliser à l’illettrisme. Le grand public, et en particulier les jeunes, pourra ainsi participer à des ateliers autour du livre, des mots, des histoires, de l’écriture… ou bénéficier, dans le cadre d’ateliers de lutte contre l’illectronisme (ou illettrisme numérique, soit la difficulté à utiliser les outils numériques), d’un accompagnement à la création d’un compte provincial pour réaliser ses démarches en ligne. Le programme prévoit également un espace lecture avec un passe-livre, un mur d’expression, un espace photo et un arbre à souhait à l’Espace jeunes, ainsi qu’une conférence au CAPS.

Identifier, aider, orienter

Dans ce programme, la province Sud a choisi de dédier certaines actions de sensibilisation à ses agents. En effet, la collectivité poursuit cette année encore sa démarche de sensibilisation en interne, afin d’accompagner au mieux les administrés confrontés à des problèmes de lecture, d’écriture ou de calcul dans leurs démarches. Outre ce moment de lecture pour marquer l’ouverture de la semaine, elle met à disposition de ses agents des éléments de formation et leur propose des moments de lecture à voix haute dans les antennes de la Direction de l’emploi et du logement ainsi qu’une sensibilisation au repérage et à la bonne orientation des personnes concernées.


Retrouvez toutes les informations sur ces journées et le programme des actions proposées par la province Sud sur https://www.province-sud.nc/illettrisme