Inauguration du Foyer de l’enfance de Dumbéa-sur-Mer : « Bienvenue, vous êtes ici chez vous !»

Mardi 9 août après-midi, en présence du Commissaire délégué de la République pour la province Sud Grégory Lecru, du maire Georges Naturel, et de son 2e vice-président Gil Brial, Sonia Backès, la présidente de l’assemblée de la province Sud, a pris part à l’inauguration du nouveau foyer de l’enfance de Dumbéa-sur-Mer. Réalisée dans le cadre du contrat de développement avec l’État et gérée par la Direction provinciale de l’action sanitaire et sociale (DPASS), cette nouvelle structure accueille dans un esprit chaleureux et familial une dizaine d’adolescents, confiés à la Province dans le cadre de mesures de protection de l’enfance. Pensé comme une maison, le bâtiment offre un cadre favorable à la reconstruction des jeunes, qui sont placés au cœur du dispositif.


Une capacité d’accueil à taille humaine, de grandes chambres individuelles, des espaces aménagés pour l’éducation, le sport et les loisirs : le Foyer de l’enfance de Dumbéa sur mer se veut avant tout un lieu de vie accueillant pour les adolescents qu’il héberge depuis avril. « Ces jeunes, âgés de 14 à 18 ans, ont connu un parcours de vie difficile et des violences. Pour leur permettre de retrouver un chemin serein et d’avoir envie de vivre au sein de la communauté calédonienne, il faut les cocooner, les accompagner », a souligné Sonia Backès lors de son discours d’inauguration. Ainsi, le foyer a pour mission de leur apporter un accompagnement éducatif et un cadre sécurisant et de travailler avec les familles pour préparer un retour serein de l’enfant.

Sonia Backès : « Nous avons conçu cette structure ensemble pour que les jeunes s’y sentent bien, qu’ils aient envie de construire leur avenir ici et d’entrer dans un mode de vie positif

Un cadre protecteur et chaleureux autour de ces jeunes

Le nouveau bâtiment a été pensé pour offrir une superficie et une configuration facilitant la surveillance des jeunes, leur bien-être et leur appropriation des différents espaces, à travers un bâtiment sécurisé, chaleureux et de plain-pied. Les mineurs accueillis, souvent fragilisés par leur parcours, y bénéficient d’un accompagnement éducatif au quotidien, visant à développer leur maturité et leur autonomie, notamment à travers des activités extra-scolaires et des tâches du quotidien, partagées avec l’équipe du foyer. Ils sont 16 au sein de cette équipe pluridisciplinaire, dont neuf éducateurs et un psychologue, à veiller à la bonne marche des lieux et au bien-être des enfants. « Même si ma famille me manque un peu parfois, je suis bien ici et cela me permet de me lancer dans des projets qui n’étaient pas possibles à la maison », confie pudiquement une jeune fille.
La structure, dont le fonctionnement et l’aspect se rapprochent d’une maison familiale, peut accueillir des fratries mais également, en colocation dans deux appartements, des jeunes de 16 à 21 ans capables de s’assumer au quotidien, pour leur offrir un sas protecteur vers l’autonomie.

Un chantier cofinancé par l’État et la Province

La construction du foyer, qui a mobilisé 15 entreprises du bâtiment, a débuté en mai 2021 et s’est déroulée sous la maîtrise d’ouvrage de la Direction provinciale de l’aménagement, de l’équipement et des moyens.  S’élevant à 203 531 300 F, la réalisation de cette structure a été cofinancée à parts égales par l’État et la province Sud, dans le cadre du contrat de développement

Un bâtiment neutre, discret et bioclimatique

 « Les politiques publiques en faveur des enfants sont les plus fondamentales, a rappelé Grégory Lecru, Commissaire délégué pour la province Sud. Elles doivent être motivées par le souci de l’avenir que l’on offre à la jeunesse, a fortiori aux enfants les plus vulnérables. Il est normal pour l’État d’accompagner la province Sud sur des projets comme celui-ci et l’internat de la réussite, dans une volonté d’offrir à chacun les meilleures conditions possibles et les mêmes chances. »

La protection de l’enfance, une compétence assurée par la DPASS

Déléguée par la Nouvelle-Calédonie aux Provinces, la protection de l’enfance est assurée en province Sud par la DPASS, qui prend ainsi en charge le placement des enfants, soit en famille d’accueil soit au sein de l’un des trois foyers provinciaux, situés à Dumbéa sur mer, au Mont-Dore et à Bourail.

Une des jeunes pensionnaires témoigne d’ailleurs : « Je me sens bien ici : j’ai décoré ma chambre, et avec les autres, on aime bien s’installer sous le faré extérieur ou en salle info’. » Une satisfaction des occupants qui s’est également exprimée à travers un chant de clôture de la cérémonie, offerts par les ados et leurs accompagnants aux invités.

Un appel à projets va être lancé pour réaliser des œuvres d’art au sein de la structure, via le dispositif « 1% artistique » de la Province.