Place au sport adapté et au partage !

Tous les derniers vendredis de chaque mois, plus d’une cinquantaine de personnes « porteuses de handicap » participe à une session du Challenge de sport adapté-handisport au Stade Numa Daly grâce aux encadrants de l’école handisport de la province Sud et aux nombreux partenaires. Si le but pour les participants est de marquer le plus de points pour la finale qui se déroulera en fin d’année, il s’agit aussi de partager un moment convivial autour du sport et du partage.


Sous la supervision de Rose Welepa, vacataire à l’école handisport de la province Sud et championne handisport de lancer du poids, de Pierre Fairbank, éducateur sportif à la province Sud et athlète handisport aux multiples médailles olympiques et mondiales, les sessions du Challenge de sport adapté sont synonymes surtout d’échanges, de rires, d’expressions et parfois de performances.

Une fois par mois, plus d’une cinquantaine de personnes déficientes visuelles, mentales et motrices, et de personnes à syndromes autistiques se mesurent les unes aux autres au stade Numa Daly. Ils viennent de toute la province Sud, de Nouméa en passant par Bourail ou La Foa et Dumbéa pour en découdre et surtout pour se retrouver dans la bonne humeur. « Il y a les personnes du CSSR (Centre de soins de suite et réadaptation), de l’Isa (Institut spécialisé autisme), de l’APEI (Association des parents et amis des personnes handicapées), de l’ASH (Association solidarité handicapé), de l’AVH (Association Valentin Haüy) et bien d’autres encore » détaille Rose Wélepa. « Ils sont là pour se mesurer au lancer du poids, de vortex, à la course à pied ou fauteuil, au saut en longueur. ».

Un bol d’air et de bonne humeur

Cette rencontre sportive qui respire la convivialité est devenue incontournable pour les personnes en situation de handicap. Ce challenge en plein air est « un vecteur de bien être » comme le souligne Bruno, l’un des participants. « Cette sortie nous permet de faire du sport certes, mais surtout de se retrouver entre personnes en situation d’handicap, d’éviter le coup de blues. Cela fait du bien d’échanger, de passer un bon moment car ici on est tous semblables, on se comprend. On parle de nos craintes, de nos projets, pour ensemble positiver et souvent se surpasser. » Et des performances il peut y en avoir comme le souligne Pierre Fairbank en montrant du doigt un jeune qui accidenté de la route à trouver « toute la ressource nécessaire pour remonter la pente et décrocher son billet pour Paris 2024 au lancer du poids et du disque ! ».

Des partenaires engagés

Au-delà des encadrants provinciaux et des accompagnants des associations de personnes en situation de handicap, le Challenge de sport adapté-handisport regroupe aussi des aidants du Comité provincial Sud de sport adapté et handisport, la ligue handisport et des professeurs et des élèves de collège de la province Sud. « Il s’agit d’élèves de 6e de classes solidaires et d’élèves en situation de handicap ULIS (Unité locale pour l’inclusion scolaire). Ces jeunes sont là pour aider et partager les activités avec les participants adultes. Une pierre de plus à l’édifice du partage », explique Paco Acapandie, enseignant-coordonnateur en dispositif ULIS. Ces jeunes et leurs professeurs partagent ainsi une fois par mois avec les autres participants une véritable bouffée d’oxygène sur les pistes du stade Numa Daly en attendant la grande finale du challenge de sport adapté-handisport qui se déroulera en fin d’année.

Pour en savoir plus sur l’Ecole Handisport de la province Sud : https://www.province-sud.nc/demarches/ecole-de-handisport