Handicap et emploi : une matinée pour faire bouger les choses !

Salle comble mercredi pour Handynamic, la matinée de rencontres et d’échanges entre entreprises et travailleurs en situation de handicap ! Un événement qui s’inscrit dans le cadre de la semaine Handicapable, orchestré par le centre communal d’action sociale de Mont-Dore et dont la province Sud est partenaire. Pour l’occasion, la collectivité, aux côtés d’autres acteurs, a présenté ses aides et dispositifs pour favoriser l’emploi des personnes en situation de handicap. Retour sur les temps forts de ce rendez-vous.


C’est autour d’un petit-déjeuner préparé par l’association Handijob, que les premières discussions informelles ont débuté, en cette matinée placée sous le signe de l’information et de l’échange. Organisées par le centre communal d’action sociale (CCAS) du Mont-Dore, avec la coopération de l’association Hanvie, les rencontres Handynamic, dédiées à la thématique de l’emploi des travailleurs en situation de handicap, s’inscrivent dans le cadre de la 14e édition de la semaine Handicapable au Mont-Dore. « Notre objectif : la promotion du savoir-faire des personnes en situation de handicap et la sensibilisation des valides », explique Dominique Bégaud, directrice du CCAS. « Nous travaillons habituellement plutôt avec les scolaires, mais après ces deux dernières années compliquées, et plus particulièrement pour les personnes en situation de handicap, nous avons choisi de mettre l’accent sur l’emploi. Cette rencontre employeurs / personnes en situation de handicap se déroule en 2 temps : une présentation de dispositifs autour de l’emploi des travailleurs handicapés puis un job-dating ».

Le début de matinée a permis de présenter les dispositifs proposés par les acteurs institutionnels de l’insertion, de l’emploi et du handicap.

Accompagner la recherche et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap

L’adjointe au maire Rusmaeni Sanmohamat, a notamment rappelé, la nécessité de porter un autre regard sur le handicap et d’œuvrer pour l’épanouissement dans l’emploi des travailleurs en situation de handicap. Animée par Hanvie, la présentation a mis l’accent sur l’information pratique à destination des employeurs et des demandeurs d’emplois.

Aux côtés d’Alexandre Machful du Conseil du Handicap et de la Dépendance, venu présenter la reconnaissance du handicap et le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap (FIPH), et de Nathalie Sakiman, de la Direction du Travail et de l’Emploi de la Nouvelle-Calédonie, qui a évoqué les conditions qui s’appliquent aux entreprises dans le cadre de l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés, la province Sud est intervenue pour présenter sa mesure d’aide à l’emploi des personnes en situation de handicap et l’accompagnement qu’elle propose à ce public. Virginie Drayton, conseillère provinciale à l’emploi au Mont-Dore précise : « Nous accompagnons les travailleurs dont le handicap (en milieu ordinaire) est reconnu, en effectuant un diagnostic de leur situation, en déterminant ensemble un projet professionnel puis en les accompagnant dans la recherche et le maintien dans l’emploi. »

Virginie Drayton, conseillère emploi au Mont-Dore pour la province Sud, a présenté les dispositifs mis en place par la collectivité.

Des échanges constructifs

Ces présentations, pensées pour être claires et pratiques, ont fait la part belle aux questions-réponses et échanges entre les institutions, les associations, les entreprises et les demandeurs d’emploi. Il a été souligné l’importance de travailler en réseau et de rassurer les entreprises afin qu’elles osent s’engager dans la démarche ou l’envisager sur une plus large diversité de postes. Les intervenants ont rappelé d’une même voix que les protagonistes, entreprises ou personnes en situation de handicap, ne sont pas seuls dans cette démarche, et que des solutions existent pour les accompagner.

Témoignage et échanges avec Laura, en situation de handicap et employée en CDI à l’école de la briqueterie.

Des témoignages poignants s’en sont suivis : celui de Laura, cantinière en situation de handicap, soutenue par sa collègue, qui est venue partager son expérience, sa réussite, sa parfaite intégration et ses aptitudes à tenir leur poste comme tout un chacun. Mais aussi celui d’une participante dans l’assemblée, qui a pris le micro pour dire sa détermination : « J’ai 55 ans aujourd’hui, une invalidité reconnue à 67 %, mais je ne baisserai pas les bras. Je suis venue à la recherche de solutions pour continuer à travailler. » Sur ces paroles pleines d’espoir, s’est ensuite ouvert le job-dating : des rencontres courtes entre les candidats et 22 entreprises qui cherchent à recruter. Le service RH de la BCI, qui participe à l’événement, en attend beaucoup. « C’est une excellente initiative ! Nous avons le souhait et la possibilité d’embaucher davantage de travailleurs en situation de handicap, pour une intégration dans la durée au sein de nos équipes, mais nous recevons peu ou pas de CV. Avec le job-dating, nous espérons rencontrer « une petite pépite » qui pourrait nous rejoindre. »

Le job-dating a pour ambition de connecter employeurs et travailleurs en situation de handicap.

 

Les dispositifs provinciaux en faveur de l’emploi des travailleurs en situation de handicap :

–          Contrat de valorisation des aptitudes SANTAL, pour favoriser le recrutement de travailleurs en situation de handicap (reconnu) : https://www.province-sud.nc/demarches/santal-contrat-provincial-de-valorisation-des-aptitudes

Si besoin, le site de la province bénéficie du module d’accessibilité Facil’iti (en haut à droite).

 

–          Dispositif d’accompagnement des travailleurs en situation de handicap (reconnu) : contactez un conseiller  emploi@province-sud.nc