Agir pour soutenir la jeunesse et prévenir de la délinquance en province Sud

Vendredi 29 avril 2022, Grégory Lecru, le Commissaire délégué de la République pour la Province Sud, Yves Dupas, le procureur de la République et Gil Brial, le deuxième vice-président de la province Sud, ont animé le Conseil provincial de la prévention de la délinquance (CPPD) au sein de l’hémicycle de la Province, afin d’établir le bilan des actions menées en 2021 et révéler les projets qui seront réalisés au cours de l’année 2022 en faveur de la protection et de la sécurité des calédoniens. Parmi les actions provinciales figurent notamment : le projet SAM (Sans Accident Mortel) pour lutter contre les addictions et soutenir les jeunes conducteurs ou encore « Bien dans ses claquettes », pour mieux comprendre le comportement des jeunes dès le collège.


Depuis le 1er janvier 2022, la Nouvelle-Calédonie comptabilise 17 accidents mortels de la circulation et 23 personnes tuées sur les routes, dont 6 d’entre elles de la tranche d’âge des 18-24 ans. Face à ce constat alarmant établi par l’observatoire sécurité routière de Nouvelle-Calédonie, Gil Brial, entouré des élues provinciales Muriel Malfar-Pauga et Nadine Jalabert, a tenu à rappeler le rôle essentiel de la province Sud, toujours plus engagée pour « lutter contre la délinquance juvénile et assurer la sécurité de ses administrés ». Selon le deuxième vice-président, « la province Sud a un rôle essentiel à jouer pour d’une part, travailler sur la prévention, et d’autre part, étudier les comportements pour savoir comment occuper ses jeunes par le biais d’activités sportives et culturelles afin qu’ils évitent de consommer de l’alcool ou des stupéfiants. » 

En étroite collaboration avec ses partenaires engagés pour la protection et la sécurité des calédoniens, la province Sud a ainsi présenté le bilan 2021 et les avancées de ses dispositifs parmi lesquels figurent :

1. La modification du Code des débits de boisson pour lutter contre l’abus d’alcool

Pour rétablir la sécurité des administrés, la province Sud et l’État ont mis en place des mesures visant à lutter efficacement contre l’abus d’alcool avec notamment, l’aménagement des espaces de vente d’alcool avec caisse dédiée et une formation dispensée aux exploitants de débits de boissons. Ainsi, en 2021 :

  • 48 dérogations au délai de mise en conformité ont été accordées
  • 33 dossiers de demande d’aides à l’aménagement 2021 ont reçu un avis favorable pour un coût total de 1 939 555 FCFP
  • 27 dossiers sont encore en cours de traitement
  • 2 199 personnes ont été formées au total (stock + flux)
  • 269 sessions de formation ont été organisées au 31 décembre 2021.
  • Le taux de réussite à l’évaluation finale est de 97 %.

 

2. Le projet de formation des jeunes conducteurs « SAM » (Sans Accident Mortel)

En matière de lutte contre l’insécurité routière et contre les addictions en Nouvelle-Calédonie, la province Sud a souhaité apporter sa contribution aux dispositifs existants en proposant la mise en place du projet SAM (Sans Accident Mortel). L’objectif : « prévenir et lutter contre les addictions » et « soutenir les jeunes conducteurs » comme le précise Gil Brial, avant d’ajouter : « A travers le projet SAM, il s’agira de financer les heures de conduites pour permettre aux jeunes de passer leur permis. En contre partie du financement de la Province, les jeunes devront assister à des stages de sensibilisation aux problématiques liées à l’alcool et les risques que cela implique. »

Le projet SAM se divise ainsi en 4 volets :

  • 1 volet assurances qui rappelle des responsabilités en cas d’accidents
  • 1 volet sécurité routière en lien avec les auto-écoles, avec prise en charge de 4h de conduite
  • 1 volet santé qui vise à lutter contre les addictions : alcool et cannabis
  • 1 volet sanctions sur les facteurs aggravants (vitesse excessive, alcool, cannabis, non port de la ceinture), les conséquences et les sanctions encourues.

 


3. « Bien dans ses claquettes » : une étude des comportements pour sensibiliser contre les addictions

Parmi les autres mesures fortes engagées par la province Sud figurent également la réhabilitation de l’ex-foyer de Néméara pour accueillir les primo-délinquants en situation d’errance, ou encore la mise en place de l’enquête jeunesse de la province Sud « bien dans ses claquettes » dès le mois de juin comme l’explique Gil Brial : « A travers ce questionnaire, la province Sud tient à étudier les comportements des jeunes. C’est en ce sens que cette étude, qui commence au mois de juin dans l’ensemble des collèges de la province Sud, permettra de comprendre et de mieux suivre ses comportements afin d’évaluer une politique adaptée qui prend en compte la réalité. »

Inspiré du dispositif islandais « planet youth », le questionnaire « bien dans ses claquettes » en lien avec l’agence sanitaire et sociale, a pour objectif de :

  • Mieux connaitre les conduites addictives des jeunes
  • Ajuster les plans d’actions en faveur des jeunes (lutte contre les comportements à risques, les addictions, …)
  • Mieux accompagner les jeunes dans leurs parcours de réussite et dresser des recommandations sur l’ajustement des dispositifs.

À l’issue de ce conseil, Gil Brial s’est dit « satisfait » de ce partenariat qui « permet de coordonner les actions en matière de délinquance, notamment sur la prévention de la jeunesse de la Province mais également des communes et des forces de l’ordre. On peut calibrer chacune de nos interventions pour qu’elles soient complémentaires et pas en opposition. Aujourd’hui, ce partenariat nous permet d’ajuster, de réadapter et réinventer nos politiques et cela est essentiel. »