Le collège Mariotti dans l’ère de la modernisation grâce aux rénovations réalisées par la province Sud

Après 5 ans de travaux réalisés dans le cadre d’un vaste programme de rénovation, le plus vieux collège de la province Sud est fier de pouvoir accueillir ses 800 élèves et personnels enseignants dans un environnement de qualité tant au niveau des infrastructures que des équipements. Conviés à l’inauguration des travaux de l’établissement jeudi 28 avril, Gil Brial, le deuxième vice-président de la province Sud et Marie-Jo Barbier, la présidente de la commission de l’enseignement, accompagnés de Julien Tran-Ap, élu provincial, ont rappelé l’importance pour la Province, compétente en matière de construction, d’équipement et d’entretien des collèges, de maintenir les établissements dont elle a la charge « en bon état, pour favoriser in fine la réussite des élèves ».


« Les travaux ont été annuels et permanents durant tous les étés pendant cinq ans », a assuré Francis Moderan le directeur du collège Mariotti. Ils ont concerné :  la rénovation de la cuisine, la réfection des peintures des façades extérieures, la construction d’un local pour l’agent d’entretien, la construction d’un bâtiment dédié à la pratique de l’éducation physique et sportive, la rénovation de l’étanchéité des toitures terrasses de l’ensemble de l’établissement, ainsi que l’installation des panneaux photovoltaïques mis en place pour la rentrée de cette année. « Les travaux d’étanchéité de toutes les toitures étaient un préalable obligatoire au passage de notre établissement dans les énergies renouvelables qui est l’un des objectifs majeurs de la province Sud, dans sa volonté d’équiper les collèges en panneaux photovoltaïques », explique-t-il.

Le montant global des travaux se chiffre à plus de 400 millions de francs sur cinq ans. Un effort important d’investissement pour la province Sud « surtout dans des conditions budgétaires très contraintes », a précisé Gil Brial. Investissement pourtant nécessaire au regard de la compétence provinciale en matière de construction, d’équipement et d’entretien des collèges. « Nous sommes propriétaires de 21 collèges publics, c’est donc important de les maintenir en bon état surtout dans un but pédagogique. Les décisions d’investissement sont motivées avant tout par la contribution à la réussite scolaire des élèves. » Et il ajoute pour justifier cet investissement conséquent : « Nous sommes convaincus que pour atteindre l’excellence, les établissements doivent disposer d’un bon cadre de vie pour les élèves et les enseignants. C’est ce que nous essayons de faire à travers les investissements, mais aussi au travers d’un développement numérique des collèges pour s’ajuster aux nouvelles pédagogies. »

Un équipement numérique au top !

En parallèle, le collège Mariotti a bénéficié dans le cadre du programme Technologie de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (TICE) de nouveaux équipements numériques. Plusieurs opérations ont été réalisées dans ce sens : remplacement et renouvellement de l’ensemble des postes fixes pédagogiques et administratifs, travaux de câblage informatique des infrastructures (inclus 60 bornes wifi), des équipements informatique et numérique divers dont le renouvellement de 175 écrans et unités centrales.

Une nouvelle livraison en avril comprend : 15 micro-ordinateurs portables, 4 chariots de rechargement de stockage, 64 portables hybrides, 30 tablettes, 2 vidéoprojecteurs haute puissance, 2 écrans de télédiffusion et 5 haut-parleurs.

Cependant, la Province veut encore aller plus loin dans l’objectif de réussite scolaire avec le plan Collège Nouvelle Génération lancé cette année. Gil Brial explique ce nouveau dispositif : « Nous avons travaillé avec les chefs d’établissements pour mettre en place des appels à projets dont le but est d’améliorer les conditions de travail des élèves et l’accueil des parents, afin d’intégrer ces derniers davantage dans la vie éducative. L’idée est qu’au travers des projets, ils puissent s’investir dans l’établissement de leurs enfants » Et il ajoute : « Dans le domaine éducatif, l’implication des parents est essentielle pour la réussite des élèves. »