L’école Champmoreau rejoint les rangs des établissements bilingues de la province Sud

Ce matin, Gil Brial, le deuxième vice-président de la province Sud en charge de l’éducation et Marie-Jo Barbier, élue provinciale, présidente de la commission de l’enseignement, se sont rendus à l’école Guy Champmoreau qui rejoint cette année la liste des établissements bilingues de la province Sud. L’occasion pour nos élus de féliciter le travail accompli des équipes ces 10 dernières années et d’encourager les projets émergeants en faveur d’une ouverture au monde, n’en déplaise au Covid !


« Un des engagements forts de la mandature est de généraliser et d’augmenter le nombre d’écoles bilingues pour une ouverture au monde des générations futures », a assuré Gil Brial. Evoquant la situation géographique bénéfique de la Nouvelle-Calédonie, ancrée au cœur d’un monde anglo-saxon dans le Pacifique, le deuxième vice-président n’a pas manqué de souligner « l’importance que nos enfants s’imprègnent de la langue anglaise pour s’ouvrir au monde. » Cette année, la labellisation de l’école Guy-Champmoreau comme école bilingue implique « un projet d’accompagnement collectif entre la Province et les équipes pédagogiques investies » a-t-il ajouté. À ses côtés, Marie-Jo Barbier a renouvelé le soutien de la Province qui a « à cœur de former ses enseignants, notamment par le biais des formations à l’IFAP dans le courant de l’année. Ce qui est bénéfique, c’est que les professeurs sont intégrés, impliqués et adhèrent complètement au projet. »

De gauche à droite : Marie-Jo Barbier, élue provinciale, Gil Brial, deuxième vice-président de la province Sud et Marie-Ange Ibgui, directrice de l’école Guy-Champmoreau

Marie-Ange Ibgui, qui vient de prendre ses fonctions de directrice à Guy-Champmoreau est ravie : « C’est un plaisir de recevoir aujourd’hui nos élus. Cela renforce le lien étroit établit avec la province Sud qui nous fournit les moyens pour réaliser nos projets efficacement sur le terrain. Je tenais également à remercier nos élus d’être présents aujourd’hui pour s’assurer que la rentrée se déroule bien. » Pièces de théâtres, cours de mathématiques, de sciences, d’arts plastiques en anglais…Dès la petite section, les enfants seront bercés par la langue de Shakespeare. Un projet très bien accueilli par les écoliers, heureux de reprendre cette rentrée et de partager leur niveau d’anglais avec nos élus.