L’école primaire Patrice-Jean, à Païta fait sa première rentrée

Marie-Jo Barbier, élue provinciale et présidente de la commission de l’enseignement, s’est rendue ce matin dans la onzième école de la commune de Paita, baptisée Patrice-Jean en l’honneur du maître de conférence en droit constitutionnel à l’Université de la Nouvelle-Calédonie, décédé en décembre 2020. Une visite qui avait pour objectif d’échanger avec l’équipe pédagogique, les parents et les enfants, dans le cadre coloré du nouvel établissement.


C’est sous un soleil radieux que les petits écoliers sont arrivés ce matin, tenant la main de leurs parents, dans la cour de leur nouvelle école. Accueillis par André Guerry, le directeur, ils ont pu rejoindre une des huit classes ouvertes. De la maternelle au CM2, 158 petits inscrits ont ainsi pu s’installer sur les bancs d’une école tout juste terminée. « 10 classes ont été livrées pour cette rentrée 2022 et nous sommes complètement opérationnels pour recevoir nos élèves aujourd’hui. Elles seront complétées l’an prochain de 6 classes supplémentaires, dans l’enceinte de la future partie dédiée aux élèves de maternelle », a expliqué le directeur. « Nous disposons avec cette école d’un très bel outil ! », a-t-il ajouté avec enthousiasme.

À la rencontre de l’équipe pédagogique

L’ouverture d’une nouvelle école est toujours un moment important pour les habitants d’une commune. Ainsi, pour l’occasion, Marie-Jo Barbier et Florence Seytres, directrice de l’Éducation et de la Réussite (DERES), sont venues, aux côtés de Willy Gatuhau, maire de Païta, et de son équipe, saluer les enseignants et échanger avec la direction sur le protocole sanitaire, bien sûr, mais également sur l’organisation générale et les équipements des classes. La province Sud apporte en effet sa contribution au fonctionnement de l’école, puisqu’elle a en charge la gestion des personnels enseignants du primaire et fournit le matériel informatique. « Nous sommes venues nous assurer que la rentrée se déroulait bien pour les professeurs des écoles et encourager notre directeur. Seule une partie de l’école est ouverte cette année, mais elle est magnifique ! » témoignait Marie-Jo Barbier à son arrivée.

Des classes aux effectifs « confortables »

« Les effectifs sont raisonnables », se réjouit une des maîtresses de CP, lors de la visite des représentantes de la Province. En effet, les classes ne dépassent pas 26 élèves et l’ouverture d’une 8e classe a même été accordée par la collectivité quelques jours avant la rentrée, afin d’offrir aux élèves de belles conditions d’apprentissage. Un constat partagé par la maman du petit Mattéo, qui faisait ce matin sa première rentrée : « Ils sont peu nombreux en petite section, c’est vraiment appréciable. », avec finalement plus d’émotions pour la maman que pour le jeune garçon, grâce à une rentrée bien préparée « nous avons pu visiter l’école un peu avant et il ne voulait déjà plus la quitter ! ».

Après la réception en juin de la deuxième tranche, le reste des locaux ouvrira l’année prochaine. À terme, l’école Patrice-Jean accueillera 16 classes de maternelle et élémentaire, plus une CLIS (classe pour l’inclusion scolaire, qui permet d’accueillir un petit groupe d’élèves en situation de handicap).

Une nouvelle école fonctionnelle et agréable pour les élèves et leurs enseignants