Testeum, la start-up soutenue par la province Sud, vise une croissance à l’international

Accompagnée par le programme Choose de la province Sud, l’entreprise Testeum, spécialiste du test participatif d’applications et sites web, ouvre son capital pour prendre une nouvelle dimension. César Delisle, son co-fondateur, nous explique le soutien financier dont elle a bénéficié pour se lancer, notamment via le dispositif provincial Sud Innovation, et présente ses projets de développement.


 « Testeum, c’est une plateforme qui met en relation des créateurs d’applications web et mobiles avec un panel de testeurs qualifiés et rémunérés. Nous voulions proposer une solution qui démocratise ces tests participatifs, jusque-là accessibles seulement aux éditeurs à gros budget, tout en rémunérant les testeurs de façon éthique », explique César Delisle, Cofondateur, avec Naîke Durand, de la start-up calédonienne.

Coup de pouce à l’innovation

Pour monter ce projet, les deux associés ont fait appel à l’accompagnement et au financement de plusieurs organismes : l’incubateur de l’Adecal Technopole, la communauté de start-ups French Tech, le dispositif « Sud Innovation », financé par la province Sud, en partenariat avec la Banque Publique d’Investissement, qui soutient les projets innovants d’entreprises et l’appel à projets TechInnov du gouvernement et BPI France. Grâce à ces partenaires, Testeum a pu bénéficier de 3 ans de recherche et développement, pour être officiellement lancée en 2021. « Aujourd’hui, nos clients se situent essentiellement à l’international et nous avons une communauté de testeurs dans 41 pays, avec des profils très complémentaires », précise César Delisle.

1ère start-up calédonienne en financement participatif

Mais le duo ne veut pas s’arrêter là. « Testeum vise principalement les marchés métropolitain et australien et, à terme, le marché américain. » Pour accélérer ce développement à l’international, l’entreprise entend étoffer ses équipes techniques et commerciales dans les trois pays et en Nouvelle-Calédonie. Une levée de fonds en série A à hauteur de 216 millions XPF a donc été lancée, une première pour une start-up calédonienne. Testeum ouvre ainsi son capital « via une offre de prise de participation publique, diffusée sur la plateforme de notre partenaire Invest In Pacific. L’idée : chacun peut investir dans le capital de Testeum, avec des perspectives de réductions d’impôts et de retours sur investissement. »
Depuis sa création, le Bureau des Investisseurs de la province Sud accompagne Testeum dans cette démarche et valorise la start-up auprès des fonds d’investissement du réseau Business France, dans le cadre de son programme « Choose New Caledonia ! » pour développer l’attractivité économique du territoire.

La province Sud soutient les entreprises

La Direction du développement économique et du tourisme (DDET) de la province Sud, à travers son service de l’accompagnement de l’ingénierie financière et de l’instruction (SIFI), propose un large panel d’aides pour accompagner les chefs d’entreprise dans la création ou le développement de leur société, notamment via le Code des Aides pour le soutien de l’économie en province Sud (CASE).

Retrouvez :

« Testeum a pour objectif d’atteindre un chiffre d’affaires annuel de 10 millions USD (= 1,06 milliard XFP) dans 5 ans », annonce César Delisle.