Poursuite des actions pour protéger les Calédoniens face au risque requins

Les acteurs du plan d’action de réduction du risque requin s’étaient réunis deux semaines avant la fin de l’année pour faire un point d’étape sur la gestion de la problématique requin. Depuis plus de deux ans, la Province œuvre aux côtés de ses partenaires, pour mettre en place une politique concertée, afin de protéger l’ensemble des Calédoniens face au risque requin.


Ces trois dernières années, la Nouvelle-Calédonie a recensé 14 attaques de requin dont 7 à Nouméa. Et 7 d’entre elles ont été mortelles. Ces drames ont profondément marqué les Calédoniens. Face à l’augmentation des signalements de la présence de requins tigres et bouledogues dans les zones d’usage (baignade, plongée, voile, va’a…), très vite, la province Sud et la Ville de Nouméa ont installé des panneaux qui rappellent la réglementation en vigueur relative au rejet de déchets qui attirent les requins. Cette signalisation vise d’une part, à interdire le nettoyage des poissons près des plages ou rampes de mises à l’eau, d’autre part à bannir l’habitude de jeter dans le lagon ses déchets de pique-nique considérés comme biodégradables.

Pour compléter, un plan d’actions a été mis en place dont certaines ont déjà été réalisées pour répondre aux craintes de la population. Parmi ces mesures, citons l’accompagnement des professionnels de la pêche pour la mise en place des équipements, des infrastructures et de bonnes pratiques pour éviter les rejets en mer qui constituent des facteurs d’attractivité et de sédentarisation des requins, l’intervention et la concertation des associations comme Sea sheperd, WWF, SOS Mangrove et Caledoclean, la mise en place d’une procédure « alerte requin » sur les principaux sites de Nouméa, afin de protéger les baigneurs et opérer une levée de doute. Mais également, le renforcement de la surveillance en bateau des baignades (par les pompiers et la DSCR), ou par le recours de nouvelles technologies (vols ponctuels de drones par la police municipale sur le littoral nouméen).

Les acteurs du Plan d’actions de réduction du risque requin réunis dans l’auditorium de la province Sud.

Des avancées dans la gestion du risque requin

La réunion du 21 décembre avec les acteurs engagés a permis de mettre en lumière les avancées dans le plan d’actions de réduction du risque requin. Ainsi, on a une meilleure connaissance du comportement des requins grâce notamment au marquage de 29 individus réalisés par la Province au cours des deux dernières années. 49 balises hydrophones ont été positionnées sur Nouméa et Dumbéa et un renforcement du réseau est prévu sur l’ensemble de la province Sud en 2022. En parallèle, des prélèvements ADN ont également été réalisés. À ces actions, s’ajoute également la mise en place de caméras appâtées autour de la presqu’île de Nouméa. Actuellement, on constate une diminution du nombre de détection dans le réseau.

La province Sud a par ailleurs lancé une étude sur la mise en place d’un système d’alerte au Centre des activités nautiques, par hydrophones connectés pour alerter dès qu’un squale marqué entre dans une zone d’usage fréquentée.

Deux modifications du code de l’environnement de la Province ont été votées fin 2021. La première concerne le déclassement des requins-tigres et requins-bouledogues de la liste des espèces protégées. La seconde l’interdiction de la pêche sur le plateau Ricaudy/Aqua Rêve.

La province Sud et ses partenaires continuent la sensibilisation auprès des usagers de la mer et des plaisanciers. En parallèle, des actions conjointes entre les gardes nature de la Province et de la police municipale sont organisés durant les grandes vacances scolaires.

Par ailleurs, dans le domaine de la prévention et la protection, la Ville de Nouméa a pour projet la mise en place d’une barrière de protection contre les requins à la Baie des Citrons.

Enfin, un accord-cadre doit être signé pour formaliser l’implication des parties prenantes dans la mise en œuvre de mesures de réduction du risque et en assurer la coordination du plan d’actions.