De nouveaux locaux pour Le Relais de la Province, en aide aux victimes et auteurs de violences intrafamiliales

Implanté depuis 17 ans rue Surleau, le Service de Traitement des Violences Conjugales et Intrafamiliales, « Le Relais », s’installe aujourd’hui rue Paul Doumer, à proximité immédiate de l’ESPAS CMP et des services de la Direction de l’Emploi et du Logement de la province Sud. Inaugurés ce matin en présence de Gil Brial, le deuxième vice-président de la province Sud, des représentants de la DPASS et des équipes du Relais, les nouveaux locaux offrent une synergie médico-sociale renforcée et un accueil plus adapté pour les victimes et les auteurs de violence.


Depuis 2005, le nombre de personnes suivies par Le Relais a plus que doublé, passant de 152 accompagnements en 2005 à 334 en 2020. En 15 ans, Le Relais a vu sa fréquentation augmenter de 55%. « Pour garantir un meilleur accompagnement et une meilleure prise en compte de la confidentialité des personnes accueillies, nous avions besoin d’avoir plus de place, plus de visibilité et plus d’accessibilité aux différents service médicaux-sociaux de la Province » a souligné Gil Brial. Désormais implantés rue Doumer, « les nouveaux locaux offrent une meilleure disponibilité du service qui prend de plus en plus d’ampleur et dont les missions s’étoffent aujourd’hui, avec un accueil aussi bien pour les victimes de violences que pour les auteurs » a-t-il précisé.

Dispositif unique sur le territoire calédonien, Le Relais a pour objectif de « prévenir et traiter toutes formes de violence intrafamiliale dans sa globalité » a rappelé Jean-Baptiste Friat, le directeur de la DPASS. En effet, en se présentant au Relais, les personnes accueillies pourront trouver auprès de l’équipe de professionnels composée d’un chef de service, d’une secrétaire, de trois travailleurs sociaux, de deux psychologues, de trois thérapeutes (art-thérapeute, sophrologue, hypno thérapeute) et d’un juriste, « une prise en charge éducative, thérapeutique et juridique globale et innovante » a précisé Cyrielle Mouledous, la cheffe de service avant d’ajouter que : « Le Relais continue de s’adapter en élargissement son offre de prise en charge, grâce notamment à un numéro vert, le 05 00 21, et un dispositif d’hébergement d’urgence complémentaire aux CHRS. Notre accompagnement s’étend également sur l’ensemble du territoire provincial, puisque des permanences assurées par nos travailleurs sociaux sont organisées deux fois par mois sur la commune de Bourail et La Foa. »

Enfin, Gil Brial a tenu à souligner l’objectif global de la mandature pour « basculer d’une logique de traitement des violences vers un renforcement de l’action préventive, afin de mettre en place des leviers qui permettent d’éviter toutes formes de violences et une réelle prise de conscience de l’égalité des genres dès le plus jeune âge. » 

Tout savoir du Relais : https://www.province-sud.nc/publication/relais-province-sud