Avec la Province : de nouvelles tenues communes pour les élèves et un soutien accru à l’économie

L’assemblée de la province Sud présidée par Sonia Backes, s’est réunie ce mercredi 17 novembre autour de trois principaux projets de délibérations. Le premier concerne un nouveau pack pour la tenue commune des élèves avec deux exigences en ligne de mire : proposer aux familles des articles de qualité et à un prix abordable. Le second texte officialise la création d’un fonds dédié à l’installation des jeunes agriculteurs. Et enfin, l’assemblée a voté un réajustement de son budget pour faire face à la crise sanitaire.


C’est une assemblée de province express qui s’est tenue ce matin dans l’hémicycle de la province Sud. Parmi les textes soumis au vote des élus, trois sont à retenir. Le premier se rapporte à la nouvelle tenue commune des élèves en province Sud, avec la convention relative à la délégation du service public pour la période 2022-2026.

Sonia Backes a salué « La persévérance de la présidente de la commission de l’Enseignement Marie-Jo Barbier, qui a réussi avec ce nouveau pack, à proposer une offre qui réponde aux attentes des parents et des enfants : mieux adapté au climat local, de meilleure qualité, et surtout à un tarif raisonnable. »

Un nouveau pack pour la tenue commune en 2022

Marie-Jo Barbier a présenté ce nouveau pack composé de neuf pièces : « Cinq polos dont on a réduit le grammage suite aux nombreuses réclamations des parents qui ont soulevé le fait qu’ils étaient trop chauds pour les enfants pendant les mois de février et mars, deux tee-shirts pour le sport, un chapeau de type surf hat et une veste polaire. »

Si son prix est légèrement plus élevé que le pack actuel, soit 5 800 F au lieu de 4 575 F, la présidente de la commission de l’Enseignement précise toutefois : « Il y a certes une petite augmentation du prix de 1 225 F, cependant, il y a deux pièces supplémentaires. Et quand on fait le calcul à l’unité, chaque pièce est moins chère que dans le pack actuel. »

Les familles nombreuses pourront bénéficier d’une petite remise et « la Province ajoutera un complément sur l’allocation scolaire de 1 225 F, soit le prix de l’augmentation. »

Marie-Jo Barbier a annoncé une autre nouveauté : « Les pièces usagées pourront être rapportées en magasin, en échange d’une remise sur les futurs achats. Ces vêtements usagés mais pas déchirés, seront reconditionnés et revendus à petits prix aux familles qui sont en difficulté. L’objectif est d’encourager l’économie circulaire que défend la province Sud. »

Le nouveau pack sera disponible au deuxième trimestre 2022 au School Shop de l’entreprise Teeprint à Ducos et dans les deux boutiques partenaires « Les marques Calédoniennes » (une à Kenu In et la seconde au centre-ville).

Nouveau pack de tenue commune pour les élèves de primaire en province Sud.

Dynamiser le secteur agricole et l’économie locale

Le deuxième texte voté à l’unanimité concerne le secteur de Philippe Blaise, le premier vice-président de l’assemblée de la province Sud. « Il s’agit d’un fonds dédié à l’installation de jeunes agriculteurs parce qu’on sait que c’est compliqué pour eux de se lancer. » Baptisé « Fonds Agri’Equip’PSud », il est destiné à l’octroi de prêts au profit des agriculteurs de moins de 45 ans dans le cadre de leur activité professionnelle. « Nous avons adopté une première enveloppe de 100 millions de francs qui, à terme, montera à 300 millions. Sa gestion est confiée à la Caisse de crédit agricole mutuel de Nouvelle-Calédonie qui proposera des crédits aux professionnels du secteur. »

Ce nouveau dispositif présente un sérieux avantage souligne Philippe Blaise : « Trop longtemps en Calédonie, on a donné de l’argent à fonds perdus. Et ce n’est pas forcément ce qui marche le mieux. En prêtant à des taux faibles, cela permet aux agriculteurs de s’endetter à hauteur d’un projet qui tient la route et dont ils sont certains qu’il va dégager des revenus et leur permettre de rembourser leur dette. »

Dans le secteur de l’économie, un autre texte a également été voté : celui sur le changement de statut de l’Agence de Développement Économique de la Nouvelle-Calédonie (ADECAL). D’association loi 1901, elle devient un groupement d’intérêt public. « La Province soutient financièrement l’Adecal à hauteur 42 millions de francs au titre du contrat de développement et 40 millions en fonds propre. Ce changement de statut permettra de flécher l’utilisation que l’Adecal fait de ces fonds dans divers domaines :  terrestre, marin, innovation et agroalimentaire. L’idée est de décider avec les professionnels, les axes de recherche pour qu’il y ait des retombées qui permettent le développement économique de la Nouvelle-Calédonie. »

Un réajustement du budget provincial

Afin de faire face à la crise sanitaire, la province Sud est intervenue rapidement et efficacement en matières d’aides immédiates et exceptionnelles. En conséquence, des ajustements budgétaires ont été autorisés pour prendre en compte ces surcoûts pour la collectivité. Ces abondements sont opérés par transfert de crédits non-utilisés en 2021, sans dépassement supplémentaire du budget.