L’internat de la réussite pour faire des élèves d’aujourd’hui, l’élite de la Calédonie de demain

Ce mardi matin, Gil Brial, le deuxième vice-président de la province Sud, accompagné des élus membres de la commission de l’enseignement présidée par Marie-Jo Barbier, a visité le futur internat de la réussite implanté au foyer de l’enfance à Dumbéa sur mer. Véritable « outil de l’école au service de l’ascension sociale », cette structure, dont l’ouverture est prévue à la rentrée 2022, permettra de soutenir les familles et d’accompagner leurs enfants motivés par l’envie de réussir malgré une situation sociale difficile.


Pour faire de « l’école Calédonienne un véritable ascenseur social accessible à tous », Gil Brial a exposé l’importance de « mettre en place un nouvel outil en faveur des élèves qui ont les capacités de réussir, mais dont les familles n’ont pas la possibilité de les accompagner. » Avec le soutien de l’Etat, la création de l’internat de la réussite vise ainsi plusieurs objectifs : « offrir un espace pour s’épanouir, développer son potentiel et acquérir des savoirs indispensables vers la réussite pour tous. »

Un accompagnement adapté et de qualité

Au service de la réussite des élèves, l’internat pourra compter sur les équipes pédagogiques et les personnels du monde culturel, associatif et sportif pour accompagner vers la réussite « 40 élèves, dont 20 filles et 20 garçons scolarisés du CM2 à la 3ème dans les établissements de Nouméa et du Grand Nouméa », comme l’expliquent Stephanie Uichi, la Directrice de l’internat de La Foa et Marie-Laure Ukeiwe de la Direction de l’éducation de la province Sud. Afin de contribuer au bon fonctionnement de la structure, la province Sud mettra également à disposition un directeur, une cuisinière et 5 éducateurs.

Accompagner les familles volontaires et les jeunes potentiels dès le plus jeune âge

Soucieux du devenir des jeunes et de l’avenir de la Nouvelle-Calédonie, Gil Brial a tenu à rappeler la volonté de l’exécutif de placer la jeunesse au cœur de sa politique provinciale, notamment pour l’accompagner dès le plus jeune âge comme il l’explique: « C’est essentiel pour nous, quand on veut construire un pays, d’avoir une élite représentative de la communauté Calédonienne, qui puisse diriger nos entreprises et nos institutions. Malgré des dispositifs phares, comme Cadre Avenir ou le Juvénat, on constate qu’en amont, il nous manque un outil qui s’adresse à ces élèves, dès le CM2, qui ont du potentiel et dont les familles veulent les voir réussir mais n’ont pas les capacités ni les moyens de les accompagner. L’objectif est donc d’aller chercher ses familles et ses élèves qui ont cette motivation, cette volonté de réussir et de les soutenir à travers ce dispositif. »

Pour cibler ces élèves et familles, Gil Brial n’a pas manqué de saluer le travail mené en étroite collaboration avec les établissements scolaires concernés par cette première étape. Le deuxième vice-président espère que ce dispositif novateur pourra s’étendre aux autres communes de la province Sud.

Une vingtaine de candidature a déjà été enregistrée. Jusqu’à vendredi, vous pourrez déposer votre candidature dont le formulaire est accessible en ligne : https://www.province-sud.nc/demarches/internat-pour-la-reussite.