La province Sud avec Saint-Vincent-de-Paul pour les plus démunis

Durement impactée dans son action par la pandémie de la Covid-19, la Société Saint-Vincent-de-Paul (SSVP) peut compter sur le soutien de la province Sud qui, cette année, continue de soutenir les projets de la structure malgré un contexte budgétaire difficile et une situation sanitaire sans précédent. Retour sur l’engagement au quotidien des équipes de l’association qui ont dû s’adapter pour continuer d’aider les plus démunis face à la Covid-19.


Comme pour bons nombres d’associations, « la plus grosse difficulté rencontrée est financière » note Jérôme Caneva, Directeur de l’association SSVP. Dès l’annonce du confinement strict en septembre dernier, l’ensemble des activités hors vente de produits alimentaires ont dû être stoppées (recyclerie, récupération de dons mobiliers et vêtements, magasins de vente de meubles, brocantes et linges, ventes en brousse etc.), un coup dur pour l’association qui, en temps normal, « fonctionne à 80% d’auto financement par la vente de produits donnés et retraités pour faire face aux charges fixes et surtout réaliser des dons alimentaires aux personnes les plus démunies », indique le directeur, avant de préciser que « nous avons donc beaucoup donné et peu reçu, ce qui a fortement impacté notre trésorerie. »

Crédit images : Ssvp Caledonie

Durant cette période de confinement, l’association a tout de même pu ouvrir deux de ses épiceries le matin, à Païta et à la Vallée-du Tir, grâce notamment à la mobilisation de son personnel salarié (une caissière, une conseillère, une secrétaire, un directeur et un chauffeur) avec le soutien de sa présidente et vice-présidente à leurs côtés. L’association a tenu à ce que ses bénévoles se protègent de la Covid-19 en restant confinés. Cependant, afin de poursuivre son action solidaire, la SSVP a dû trouver d’autres solutions dont celle de solliciter l’aide de la province Sud par subvention.

Crédit images : Ssvp Caledonie

Cette année, la SSVP peut compter sur le soutien de la Province qui continue de l’épauler avec l’attribution de plusieurs aides financières qui participent au bon fonctionnement de l’association à hauteur de 3 000 000 F, au développement de sa recyclerie solidaire (3 203 806 F), ou encore à ses activités en menuiserie (1 455 168 F) comme l’explique Jérôme Caneva : « Nous disposons d’un atelier de menuiserie sommaire, dédié à la réparation des dons mobiliers endommagés. Nous avons été aidés par la province Sud, l’ADEM, ainsi que l’Etat, pour investir dans un premier temps en outillage. La province Sud nous soutient dans cette démarche et dans notre volonté de faire évoluer ce projet. Nous avons également un projet d’assistance sur notre atelier menuiserie que nous devons encore élaborer en interne selon l’évolution de la situation sanitaire. »

Crédit images : Ssvp Caledonie