Une stratégie globale pour renforcer la sécurité et la cohésion sociale des quartiers prioritaires

Ce matin, Philippe Blaise, le premier vice-président de la province Sud, accompagné de Muriel Malfar, la présidente de la commission de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, a présenté le projet « Habile » pour un « habitat tranquille » au sein des quartiers sensibles. Ainsi, ont été exposées les premières actions de ce projet qui vise à sécuriser, rénover et créer du lien social à Magenta Tours et à Dumbéa-Sur-Mer. Soutenues par l’Etat, ces deux opérations s’inscrivent dans le cadre de la stratégie globale de la province Sud en faveur des quartiers prioritaires pour redonner aux résidents des conditions de vie dignes et sécurisées.  


Lors de la conférence de presse, Philippe Blaise a exposé les axes forts du projet global « Habile ». Bien plus qu’un projet visant à lutter contre l’insécurité, « Habile » tient à « créer du lien et de la cohésion sociale au sein des résidences pour en améliorer le cadre de vie et la tranquillité au quotidien ». Dans cette optique, il s’agit de « soutenir des projets en faveur des habitants et du tissu social et économique au sein de ces quartiers » précisent Philippe Blaise et Muriel Malfar-Pauga, présidente de la commission de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire. Selon le premier vice-président, « il faut retrouver le sens de la vie en résidence à travers notamment le soutien des actions menées par les associations qui font un travail formidable et qui ont des projets pour développer des marchés de proximité par exemple. Il faut surtout se concentrer sur l’accompagnement des jeunes par le biais de chantiers d’insertions pour qu’ils puissent se former et apprendre à travailler et qu’ils respectent la quiétude que chacun attend dans son quartier. »

À travers ces deux premiers projets d’envergure se dégage une des priorités essentielles de la stratégie globale de la province Sud : « investir dans l’ensemble des quartiers sociaux en faveur de l’humain, pour redonner aux habitants des conditions de vie dignes et sécurisées car si on laisse ses quartiers se ghettoïser, il ne pourra pas y avoir de vivre-ensemble en Calédonie » a martelé Philippe Blaise. 

« Travailler main dans la main »

Afin de mieux répondre aux besoins des habitants de ces quartiers confrontés à des problèmes de dégradations, d’incivilités et de violence, le premier vice-président a également insisté sur l’importance de « changer de logique car les rénovations techniques ne suffisent pas à régler ces problèmes. Dorénavant, on va travailler ensemble sur le terrain avec l’opérateur social, les communes, les forces de l’ordre et on met nos moyens en commun car il s’agit bien d’aider les gens à vivre de façon digne ».

Ainsi, pour favoriser « la qualité plutôt que la quantité », la stratégie globale impulsée en province Sud tient à renforcer l’action partenariale entre l’Etat, la province Sud, les bailleurs sociaux, les communes, les associations, les résidents… À cet effet, Philippe Blaise n’a pas manqué de saluer le travail mené sur le terrain par les élus provinciaux, dont Muriel Malfar-Pauga, par ailleurs présidente de la SEM Agglo et administratrice de la SIC mais aussi Petelo Sao, président de la SIC.

Deux enveloppes de 200 millions de francs

Pour initier cette nouvelle approche et sécuriser et rénover les bâtiments des Tours de Magenta et de 5 résidences de Dumbéa-Sur-Mer, le Bureau de l’Assemblée de la province Sud a voté hier deux enveloppes de 200 millions de francs dans le cadre du Contrat de développement qui engage l’Etat à hauteur de 75% et la province Sud à 25%.  Le bailleur social participera à hauteur de 200 millions de francs pour chaque projet qui coûteront, au total, 400 millions de francs chacun.

La première enveloppe de 200 millions dédiée aux Tours de Magenta permettra de poursuivre les travaux de requalification urbaine de 12 des 18 bâtiments puisque l’année dernière, une enveloppe de 100 millions de francs avait déjà été attribuée pour sécuriser les pieds de 6 immeubles. La deuxième enveloppe de 200 millions prévue pour DSM, financera les travaux de sécurisation, de résidentialisation et de revitalisation pour la tranquillité des résidents.

De nouveaux chantiers

Cette première étape du projet « Habile » s’étendra à plusieurs quartiers et résidences de la SEM Agglo et de la Sic comme à « Pierre Lenquette », « Aérodrome » ou encore « Tindu ».

Avec le soutien de l’Etat, la province Sud a à cœur d’améliorer le cadre de vie des calédoniens habitants au sein des quartiers prioritaires pour lutter contre l’insécurité et redonner un cadre de vie serein et agréable aux habitants. En parallèle, 400 millions ont été débloqués pour participer à une recapitalisation de la SEM Agglo en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations.