Les enfants des personnels prioritaires « en mode loisir » le mercredi

Cinq organisateurs de centres de vacances et de loisirs (CVL) ont pris le relais ce mercredi pour accueillir les enfants des personnels dits prioritaires. En cohérence avec l’accueil organisé dans les écoles par la province Sud, ces associations volontaires viennent en renfort pour soulager les personnels enseignants et communaux mobilisés dans les établissements d’accueil à Nouméa, Païta, Dumbéa et au Mont-Dore.


À première vue, c’est un centre de loisirs presque comme les autres, sauf qu’il y a beaucoup moins d’enfants. « Nous accueillons 23 enfants aujourd’hui à l’école Ernest-Risbec et nous sommes une équipe de 6 personnes, plus une dame qui s’occupe du nettoyage », explique Elodie Foeillet, la directrice de l’association Sport, Éveil, Attitude (SEA). « Nous étions déjà volontaires lors du dernier confinement », ajoute-t-elle signifiant ainsi que son équipe est rodée à la gestion de CVL dans les établissements d’accueil pour les enfants des personnels prioritaires dans les conditions sanitaires exigées. La sécurité des enfants est justement l’élément crucial dans une telle organisation en période de crise sanitaire a précisé Philippe Le Poul, le directeur de la Culture, de la Jeunesse et des Sports (DCJS) de la province Sud : « Le point de vigilance a été pour nous d’identifier des directeurs et animateurs de CVL vaccinés. »

Grâce au travail d’information et de coordination mené par les équipes de la DCJS avec les organisateurs de centres de vacances et de loisirs (CVL), le plan pour l’accueil de ces enfants le mercredi, au sein de ces centres de loisirs, a pu être mis en place.

Cinq organisateurs de CVL ont ainsi répondu à l’appel lancé par la DCJS : Les Villages de Magenta, Sport Éveil Attitude, FOL et Passport. Ils sont répartis dans les 7 structures d’accueil : Frédéric-Surleau (Nouméa), Louise-Degreslan (Koutio), Hélène-Chaniel (Mont-Dore), Ernest-Risbec (Nouméa), Guy-Champmoreau (Nouméa), Jean-Baptiste-Gustin (Païta) et Suzanne-Russier (Nouméa). Ces centres prendront le relais tous les mercredis pour accueillir les enfants des personnels prioritaires, jusqu’à la fin du confinement.

Pour occuper les enfants de manière ludique, la directrice du centre de loisirs de l’association Sport Éveil Attitude connaît bien la recette : « Nous leur faisons faire des activités en respectant bien sûr les distanciations. Par exemple aujourd’hui nous avons prévu de la danse, des activités manuelles, mais de manière individuelle. Il y a aussi des jeux collectifs comme Un, deux, trois soleil. Il suffit parfois de pas grand-chose pour s’amuser ! »

Ces centres, qui gèrent d’habitude un nombre plus important d’enfants, doivent s’adapter, ce qui représente le principal défi dans cette organisation reconnaît-elle : « L’avantage de ne pas avoir beaucoup d’enfants permet de respecter les distanciations sociales. Mais a contrario, il faut changer souvent d’activité pour ne pas qu’ils s’ennuient. Et comme il fait chaud, on ne peut pas trop aller dans la cour. Mais nous avons l’habitude de gérer ces situations car nous étions déjà mobilisés lors du dernier confinement. » Malgré tout, « les enfants sont contents d’être là et de se retrouver ! », assure-t-elle.

Pour toutes informations concernant l’accueil des enfants de personnels prioritaires, se rendre sur le site de la province Sud : https://www.province-sud.nc/demarches/accueil-pour-les-enfants-des-personnels-prioritaires