[Vaccinodrome Ko We Kara] « La solidarité nationale est prête à décoller ! », a annoncé le Haut-commissaire

La présidente de l’assemblée de la province Sud Sonia Backes, le Haut-commissaire de la République Patrice Faure et la vice-présidente du gouvernement Isabelle Champmoreau, étaient ce vendredi matin au vaccinodrome de Ko We Kara. Le Haut-commissaire a affiché ses attentes en matière de vaccination, dans les pas de la déclaration récente de Sonia Backes. Il a également annoncé que l’État envoie dès dimanche du matériel supplémentaire.


C’est le plus vaste vaccinodrome organisé par la province Sud depuis l’annonce du confinement. Cette organisation géante gérée par les équipes de la Direction Provinciale de l’Action Sanitaire et Sociale (DPASS) avec le concours des professionnels de santé volontaires, est ouverte de 8h à 18h du lundi au samedi inclus. Ko We Kara transformé en vaccinodrome depuis le mercredi 8 septembre est un outil clé en province Sud dans la campagne de vaccination. Depuis son ouverture mercredi, 1530 doses y ont été distribuées et 2079 ce jeudi.

En visite à Ko We Kara pour soutenir les équipes mobilisées et encourager les personnes dans cette démarche de vaccination, le Haut-commissaire en a profité pour faire une annonce : « s dimanche, un premier avion-cargo arrivera avec du matériel complémentaire, des autotests, des tests antigéniques, des masques et des concentrateurs extracteurs d’oxygène. Un autre avion quasi-complet avec une liste de plusieurs tonnes de matériels est paré pour arriver la semaine prochaine. La solidarité nationale est prête à décoller ! »

En parallèle, Patrice Faure a également annoncé que le haut-commissariat « travaille en étroite collaboration avec la DASS et la sécurité civile pour définir les besoins notamment humains. Si le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie nous sollicite, ce que nous espérons, nous pourrons envoyer dès dimanche une mission d’appui auprès des services du gouvernement pour évaluer ce que pourrait être la réserve sanitaire. Il suffira donc d’appuyer sur le bouton de départ pour que des professionnels compétents arrivent de Métropole. » Il ajoute encore : « La cellule interministérielle de crise s’est mobilisée comme elle l’a fait pour l’ensemble des départements ultramarins et l’ensemble des départements métropolitains.»

Une mobilisation totale de la province Sud

Sonia Backes a rappelé l’engagement de la collectivité dans cette crise sanitaire : « La province Sud a déployé tous les moyens possibles pour vacciner partout sur son territoire. Nous avons un CMS à Thio, Bourail, La Foa, Yaté, et un vaccinodrome à Ko We Kara ainsi qu’au Mont-Dore. Nous essayons de vacciner au plus près des populations partout, le plus possible et le plus vite possible. » Accompagnée sur ce déplacement par le vice-président de la collectivité, Gil Brial, la présidente de l’assemblée de la province Sud a souligné : « Maintenant, tous les gestes barrières sont respectés ainsi que la distanciation sociale, il n’y a aucun risque. J’invite vraiment les gens à venir se faire vacciner au plus vite parce qu’il faut encore attendre trois semaines pour la deuxième dose et deux semaines de plus pour être complètement immunisé. Donc plus vite les gens seront vaccinés et plus vite, ils seront protégés. »

S’alignant sur la déclaration de Sonia Backes, le Haut-commissaire a ajouté : « Les Calédoniens se mobilisent, il ne faut pas que ça soit un épiphénomène de quelques jours. La vaccination est loin d’être homogène sur l’ensemble du territoire. Et puis nous sommes encore à un taux de vaccination qui dépasse à peine les 30 %, il faut que nous montions à 80 % de la population le plus rapidement possible. Nous avons eu un premier mort cette nuit. Malheureusement, je pense qu’il y en aura d’autres. Donc plus on se vaccine, moins on prend de risque et moins on aura de gens dans les hôpitaux. Il faut absolument éviter que les hôpitaux soient surchargés et qu’on soit obligé de choisir entre celles et ceux qu’on pourra mettre en réanimation ou pas. »