Retour aux sources pour Thomas Goyard !

Ce mercredi 01 septembre, une cinquantaine de jeunes, membres du Centre des activités nautiques (CAN) de la province Sud et de la Société des régates Calédoniennes, ont partagé un moment unique avec le vice-champion olympique, Thomas Goyard, qui a eu le plaisir de revenir au CAN pour partager son expérience, de ses débuts sur les rivages de la côte blanche à son exploit aux JO de Tokyo, sous le regard admiratif des jeunes qui ont eu l’honneur de naviguer à ses côtés le temps d’un après-midi. Un évènement qui s’est déroulé en présence de Gil Brial, le deuxième vice-président de la province Sud et de Jean-Gabriel Favreau, élu provincial et président de la commission de la jeunesse, des sports et des loisirs.


Agés entre 6 et 16 ans, les jeunes ont profité de cet après-midi pour échanger avec le vice-champion, ravi de revenir là où tout a commencé, lorsqu’il avait 8 ans. C’est donc en toute simplicité que l’enfant du Caillou a retracé son parcours depuis ses débuts au CAN jusqu’aux JO, où il a réalisé l’exploit qu’aucun Calédonien en compétition individuelle n’avait jusqu’ici réalisé. Une fierté, et surtout une source d’inspiration pour ses jeunes de voir revenir Thomas, « un ancien planchiste du CAN » comme le souligne Jean-Gabriel Favreau : « Thomas sort du Centre des activités nautiques de la province Sud et c’est bien qu’aujourd’hui il se rappelle d’où il vient et qu’il revienne à la source pour partager son expérience avec les jeunes qui avaient des étoiles plein les yeux en le voyant. »

C’est avec simplicité et beaucoup d’humilité que le sportif a partagé sa médaille aux enfants, en insistant sur les valeurs qui l’animent et qui l’ont mené jusqu’ici : « Cette médaille est l’aboutissement du travail collectif mené pendant toutes ces années. Je ne suis pas arrivé là par hasard. C’est un symbole de tout un travail réalisé grâce à mon entourage et toutes les personnes qui m’ont accompagnées et qui se sont impliquées pour moi » a-t-il assuré.

Au-delà de toute compétition, le planchiste a insisté sur l’état d’esprit à adopter pour réussir : « Je prépare actuellement avec mon frère, Nicolas, les JO de Paris. Au-delà de l’esprit de compétition, il faut savoir travailler de façon collective pour s’améliorer. On ne peut pas réussir seul. A Tokyo par exemple, c’était un honneur pour moi de naviguer aux côtés des meilleurs. »

Après avoir échangé avec les enfants et profité d’une séance d’autographes et de photos, le vice-champion olympique s’est jeté à l’eau pour naviguer aux côtés des jeunes pour leur plus grand bonheur.