La province soutient les démarches écoresponsables et l’économie circulaire

La collectivité vient d’attribuer une subvention à « L’île Ô pépites », une entreprise engagée dans une démarche écoresponsable, d’éthique, durable et solidaire, et que la province Sud soutient dans le cadre de l’appel à projet « Economie-circulaire » en partenariat avec l’ADEME.


Habiller les tout-petits n’est jamais chose facile, surtout quand il s’agit de trouver des vêtements de qualité sans pour autant y laisser un gros budget. Pour faciliter le quotidien des mamans, Léa et Graziella ont donc imaginé « L’île Ô pépites », la première boutique en ligne qui donne une seconde vie aux vêtements des enfants de la naissance à 14 ans. Cette initiative répond ainsi favorablement aux objectifs fixés par la province Sud et l’ADEME dans le cadre de l’appel à projet « Économie circulaire » comme en témoignent Léa et Graziella: « Le principe est simple, nous rachetons des vêtements en parfait état qui dorment dans les placards et nous les remettons dans le circuit de consommation en les vendant sur notre boutique en ligne. Ce projet permet de réduire les déchets textiles en Nouvelle-Calédonie et participe également au ralentissement de la surproduction et de la surconsommation de textile pour enfants. Il implique un changement profond de nos modes de consommation pour faire de l’achat de seconde main un réflexe, peu importe notre niveau social. »

Léa (à gauche) et Graziella en pleine préparation d’une commande

« Éthique, durable et solidaire », ce projet répond aux difficultés rencontrées pour « trouver des vêtements de qualité et à un prix raisonnable » selon Graziella, elle-même maman de deux garçons de 3 et 5 ans : « Il faut dire qu’il y a peu de boutiques de vêtements pour enfants sur le territoire. Il y a donc peu de choix pour des prix parfois exorbitants ! Alors j’ai dû faire comme beaucoup d’autres mamans, acheter des vêtements sur internet et les faire livrer par la famille ou les acheter lors de séjour à l’étranger ou en Métropole et rentrer avec des valises pleines de vêtements pour l’année à venir ! À l’arrivée de mon deuxième enfant, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose pour faciliter la vie de toutes les mamans, mais avec mon travail à plein temps, les enfants et le quotidien, je manquais de temps pour faire mûrir cette idée. Et puis il y a eu le confinement, un moment de pause qui m’a permis de réfléchir à ce projet. »

Une boutique accessible en un clic 

Pour garantir un « mode de consommation accessible à n’importe quelle heure de la journée et où que l’on se trouve sur le territoire calédonien », Léa et Graziella ont opté pour la vente en ligne, en insistant sur la qualité irréprochable des vêtements vendus, gage de confiance établie avec leur clientèle comme l’assure Léa: « Nous insistons sur la qualité irréprochable des vêtements que nous rachetons en indiquant également à nos clientes qu’elles peuvent retourner les articles qu’elles achètent en ligne et sans aucun frais. »

Grâce à la subvention de la province Sud qui représente près d’1/4 de leurs investissements, Léa et Graziella espèrent prochainement « louer un local pour stocker tous les vêtements qui sont actuellement entreposés à domicile ». Soucieuses de « privilégier le lien avec les mamans », les deux entrepreneuses comptent également aménager un « espace showroom » qui accueillera les clientes quelques heures par semaine.

« L’île Ô pépites » vous réserve encore bien d’autres surprises à découvrir sur son site et sa page FB !