Des têtes bien faites et bien pleines ont été récompensées !

Sonia Backes, la présidente de l’assemblée de la province Sud, Gil Brial, le deuxième vice-président et Marie-Jo Barbier, la présidente de la commission de l’Enseignement, ainsi que Julien Tran Ap, le président du jury des Prix d’excellence, ont remis jeudi soir aux 36 lauréats, un chèque individuel d’une valeur de 75 000 F. Ces jeunes diplômés ont été récompensés pour l’excellence de leur parcours scolaire ou universitaire.


« Si vous êtes là ce soir, c’est parce que vous avez tous eu au moins 16/20 de moyenne, que cela soit en bac+2, bac+3 ou bac+5. Nous espérons vous retrouver un jour à la tête de nos collectivités et de nos entreprises. Vous êtes les vraies sources d’inspiration pour d’autres jeunes Calédoniens. » C’est par ces mots que Gil Brial s’est adressé aux 36 lauréats et à leurs familles, jeudi soir à la cérémonie de remise des Prix d’excellence de la province Sud. « Ce prix fait partie des rares récompenses au sein de la collectivité à ne pas prendre en compte les critères sociaux, car il est basé uniquement sur l’excellence des étudiants et leur réussite », précise ce dernier.

Malgré des contraintes budgétaires fortes, la province Sud a maintenu ce dispositif. Cela est d’autant plus important souligne le deuxième vice-président qu’« en Nouvelle-Calédonie, on parle beaucoup de la jeunesse de façon négative, c’est-à-dire au travers des actes de délinquance et d’incivilité. Or, cela ne représente pas la majorité des jeunes qui s’insèrent, étudient, travaillent et réussissent et parfois même très bien. C’est cette jeunesse que nous souhaitons mettre en avant à travers ce prix. »

Aux côtés du vice-recteur, des élus provinciaux Sonia Backes, la présidente de l’assemblée de la province Sud est venue féliciter les lauréats des Prix d’excellence.

Les filles de plus en plus bardées de diplômes !

Pour cette 15e édition des Prix d’excellence, la nouveauté est que la note exigée est de 16/20 au lieu de 14/20 précédemment. Cette année, 48 dossiers ont été réceptionnés, soit la moitié moins qu’en 2019 en raison de ce rehaussement. Parmi les 36 lauréats en 2021, 65 % ont obtenu leur diplôme en Nouvelle-Calédonie, de plus la proportion des candidatures féminines est de 61 %. Cette tendance à l’augmentation des femmes diplômées se confirme depuis plusieurs années. Le vice-recteur Erick Roser a tenu à les féliciter tout particulièrement : « Les filles sont excellentes, elles sont majoritaires dans l’enseignement supérieur et elles réussissent excellemment. Ce que je souhaite, c’est qu’il y ait la reconnaissance au niveau de l’emploi et que les trajectoires professionnelles soient à la hauteur de leur mérite. »

Derrière chaque succès d’enfant, bien souvent, il y a des parents, Gil Brial a souhaité leur rendre hommage : « La réussite des étudiants est aussi liée aux parents qui les accompagnent, quel que soit le niveau social. Au nom de l’ensemble des élus, je voulais également vous féliciter. »

Beaucoup sont venus recevoir leur prix en famille.

La Calédonie a besoin de ses jeunes et de leurs compétences

Parmi les 36 lauréats, certains ont retenu l’attention des membres du jury par leurs diplômes qui figurent dans la liste des écoles ou universités classées au niveau international. C’est le cas de Léa Lai Van qui a obtenu 19/20 à son master en Innovation et Entreprenariat à l’Université du Queensland. Cette institution est classée au 46e rang mondial des universités. De retour sur le Caillou depuis 2020, la jeune femme est embauchée depuis février 2021 dans un cabinet d’audit. « La dernière année d’études a été un peu compliquée, mais j’ai toujours été organisée depuis mon plus jeune âge. Même si j’ai eu mon dernier semestre en période de Covid, j’ai su m’organiser pour bien finir mes projets à temps. Je me suis donnée les moyens pour réussir et aujourd’hui, je suis contente que ça paie ! »

Mais tous ces jeunes diplômés ne sont pas revenus, certains poursuivent leurs études dans un autre cycle, d’autres font leurs premières armes hors du territoire, comme Théo Jalabert. Nadine Jalabert, sa maman et aussi élue provinciale est venue recevoir le prix en son nom. C’est avec fierté qu’elle évoque son parcours : « Il a obtenu une mention très bien au master Sciences politiques mention affaires publiques territoriales. Actuellement, il est chargé de mission au département d’Ille-et-Vilaine et s’occupe du plan de relance de la politique jeunesse. Il est dans une période où il acquiert de l’expérience avant de revenir. »

 

Léa Lai Van a obtenu l’excellente note de 19/20 à son master Innovation et Entreprenariat à l’Université du Queensland.

 

Les critères de participation au Prix d’excellence

·         Etre résident de la province Sud

·         Etre de nationalité française

·         Avoir obtenu son baccalauréat en Nouvelle-Calédonie

·         Avoir obtenu un des diplômes précités en formation initiale non rémunérée avec une moyenne générale d’au moins 16/20

·         Ne pas avoir redoublé l’année d’obtention du diplôme.

>>> Est-ce que cela me concerne ?

 

Toutes les photos de la cérémonie des Prix d’excellence 2021 :