Plus de 50 étudiants stagiaires accueillis en province Sud !

Cette année, la province Sud a le plaisir d’accueillir plus de 50 stagiaires au sein de ses directions. Une aubaine pour les jeunes calédoniens déjà présents sur le territoire ou de retour sur le Caillou, qui peuvent compter sur le soutien de la collectivité pour les accompagner dans leur cursus universitaire parfois chamboulé par la crise mondiale de la covid-19 !


Face à la crise sanitaire, la province Sud se veut au plus près de la jeunesse talentueuse, compétente et motivée, en leur offrant l’opportunité d’effectuer des stages au sein de ses directions ou dans des entreprises du secteur privé, grâce notamment à plusieurs de ses dispositifs qui répondent aux différents profils, besoins et attentes des étudiants calédoniens.

Cette année, ce sont à ce jour 54 étudiants stagiaires déployés dans les services de la Province issus de l’université, de grandes écoles (Sciences Po, Bachelor EGC) ou élève fonctionnaires cadres dirigeants (Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique ou Institut National des Etudes Territoriales formant respectivement les directeurs d’hôpitaux et les administrateurs territoriaux) et enfin des élèves de la troisième à la terminale en stage « découverte du milieu professionnel ».

C’est le cas de Sarah Tran Van Thanh, jeune étudiante calédonienne en troisième année en école de commerce à Paris (Grande École de Skema Business School), qui effectue son stage de fin de cursus au sein du service communication de la province Sud. Véritable aubaine pour la jeune calédonienne, lauréate de la Bourse d’Accès aux Grandes Écoles (BAGE) attribuée par la province Sud, ce stage « est l’occasion de remercier la Province » de l’accompagner dans ses études. Elle ajoute que « c’est aussi l’opportunité de poursuivre mon cursus universitaire en toute sérénité, auprès de ma famille, tout en bénéficiant du statut covid-free du territoire car trouver un stage en France en pleine crise sanitaire, c’est un peu compliqué…c’est en partie pour cette raison que j’ai décidé de rentrer, en pensant que j’aurai plus de chances ici. »

 

Sarah Tran Van Thanh et Christelle Schall au service communication de la province Sud