Ils sont prêts pour la saison des baleines !

Pour préparer l’arrivée des baleines à bosse dans les eaux de notre lagon, 25 opérateurs nautiques accompagnés de leurs coéquipiers se sont réunis au Centre administratif de la province Sud (CAPS), mardi, afin de suivre une formation sur la réglementation de l’observation des baleines. À l’issue de cette rencontre, Françoise Suve, élue provinciale, rapporteur de la commission de l’environnement, a eu le plaisir de remettre à chacun des professionnels des pavillons, ainsi que l’accréditation provinciale attestant de leur engagement pour respecter les règles de cette pratique encadrée par la Province.


Véritable temps fort pour les professionnels de la filière, cette formation a permis d’échanger les expériences opérationnelles et pratiques à mener sur le terrain selon les règles d’observation et d’approche des baleines, codifiées et encadrées par le Code de l’environnement de la province Sud. Ravie de rencontrer les opérateurs nautiques, Françoise Suve s’est réjouie « de voir autant de nouveaux et jeunes coéquipiers », signe d’une véritable « prise de conscience » et d’un « intérêt des professionnels pour observer les baleines à bosse dans le respect de la réglementation. »

« Gage du professionnalisme, du sérieux et du travail d’équipe », l’élue a rappelé que cette formation vise « la performance continue » et « renouvelle la confiance établie entre la province Sud et l’ensemble des acteurs de la filière dont les opérateurs nautiques, les scientifiques et le service des gardes nature de la Province. »

Très appréciée des opérateurs nautiques, cette formation fut l’occasion de « rappeler les règles d’observation et les bons comportements à adopter pour respecter les baleines. Elle nous aide à organiser les observations sur le plan d’eau dans le respect de la réglementation et de l’espèce » explique Gilles Watelot, gérant la SARL Aïto Charter.

Au fil des années, face à l’augmentation des spectateurs et des opérateurs pour observer le spectacle des baleines, il est essentiel de travailler en synergie avec les professionnels mais également les plaisanciers comme le souligne Françoise Suve : « Scientifiques, gardes nature provinciaux, opérateurs nautiques, mais aussi les plaisanciers…Il faut composer avec tout le monde et insister sur le respect de la règlementation pour tous afin de respecter les baleines. L’élue a finalement insisté pour que « toutes les personnes qui souhaitent observer cette espèce protégée et unique se procure le fascicule des Règles d’observations encadrées par le Code de l’environnement de la Province. »

Pour en savoir plus sur la réglementation de l’observation des baleines à bosses