Délier la parole avec les Lyades

Lauréate à deux reprises de l’appel à projet « Objectif Égalité » lancé par la province Sud en 2020 et en 2021, la compagnie Lyades, fondée en 2016 par Adeline Blaimont, met en scène des thématiques sociales par le biais du théâtre forum. Prévention du suicide, cyber-harcèlement, dangers des écrans, stéréotypes des genres…à travers l’exercice de la prise de parole en public, la compagnie éveille les consciences et met en voix les réalités sociales, économiques et culturelles en Nouvelle-Calédonie.


« Utiliser le théâtre comme outil social » pour « accompagner la prise de parole en public dès le plus jeune âge », tels sont les objectifs d’Adeline Blaimont, comédienne diplômée de l’école Lassaad à Bruxelles et fondatrice des Lyades.
Pour la deuxième année consécutive, la compagnie figure parmi les lauréats de l’appel à projet de la province Sud, « Objectif Égalité », lancé en 2020 et 2021 pour soutenir les associations porteuses de projets luttant contre les inégalités et les discriminations subies par les filles et les femmes : « L’année dernière nous avons répondu à l’appel à projet de la Province pour créer un théâtre forum à l’attention des CM1-CM2 sur les stéréotypes de genre. Cette année, notre projet s’adressait aux associations de femmes que nous voulions soutenir et aider. »

Adeline Blaimont en atelier « prise de parole en public » avec les étudiants de BTS du lycée Lapérouse

Lors du JMX’ (Je M’eXprime) organisé l’an dernier par la province Sud, le plaidoyer de l’ADIE (association pour le droit à l’initiative économique) en faveur du leadership féminin a encouragé Adeline Blaimont à « élargir le théâtre forum pour aider les femmes entrepreneures à prendre la parole en public, pour vendre, rencontrer ou démarcher. » En répondant au dernier appel à projet « Objectif Egalité », la compagnie va ainsi pouvoir réaliser ce projet pour constituer des groupes de 8 à 15 femmes recrutées par l’ADIE comme elle le précise : « Avec l’association nous avons pu réunir des groupes à Thio, La Foa, Dumbéa sur mer, Saint-Louis et Yaté. Chaque groupe recevra deux formations de prise de parole en public. »

Grâce aux 300 000 F attribués par la Province, la compagnie pourra assurer ses déplacements dans les communes ainsi que la rémunération et l’hébergement du coach en prise de parole.