Un minibus tout neuf pour les Touch rugby girls Globe-Trotters !

Sonia Backes, la présidente de l’assemblée de la province Sud et Muriel Malfar-Pauga, la présidente de la commission de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement ont remis officiellement mercredi 19 mai aux Touch Rugby Girls Globe-Trotters, lauréates du 1er Budget participatif, les clés d’un minibus flambant neuf.  


Yvan Hillaireau, l’éducateur sportif impliqué depuis 15 ans dans le rugby social et coach des Touch Rugby Girls est aux anges. Quatre fois par semaine, avec les membres de l’association, il va chercher les filles pour les emmener à l’entraînement ou à leurs diverses activités. Cela prend jusqu’à une heure et demie pour aller les récupérer dans les quartiers de Nouméa et du Grand Nouméa.  « Quand la province Sud a lancé le budget participatif, nous avons monté un dossier et présenté tout ce que nous faisons pour ces jeunes, explique Yvan Hillaireau, la dotation nous a permis d’acheter ce véhicule pour les emmener aux entraînements, aux sorties culturelles, et leur permettre de participer aux diverses actions de sensibilisation à la l’égalité filles/garçons et à l’environnement, ainsi qu’à la lutte contre l’illettrisme. »

Sonia Backes s’est rendue au stade Pentecost pour féliciter l’équipe du Touch rugby, lauréate du premier budget participatif. Elle n’a pas hésité à se prêter au jeu des selfies avec les rugby girls« C’est un projet qui inclut la jeunesse avec un axe environnement fort dans le cadre de leur partenariat avec le WWF. Il y a aussi un axe solidarité avec les jeunes qui participent à des actions citoyennes. Cela correspond à tout ce qu’on attend d’un budget participatif. L’association a reçu une subvention de 3,2 millions, le reste a été obtenu grâce aux mécènes », a précisé la présidente.

Rencontre entre les élus : Sonia Backes, Muriel Malfar-Pauga et Jean-Gabriel Favreau et l’équipe de touch rugby féminine.

« Donner la chance de s’en sortir grâce au sport »

Le Touch rugby girls est bien plus qu’une association axée sur la pratique sportive qui vise à démocratiser cette discipline. C’est une « académie », précise Ivan Hillaireau, qui « donne une chance de s’en sortir grâce au sport à des jeunes filles âgées de 7 à 16 ans, issues des quartiers prioritaires et des squats de Nouméa et du Grand Nouméa. »

Yvan Hillaireau et ses Touch Rugby Girls

Muriel Malfar-Pauga, la marraine de ce projet a tenu à soutenir les filles, d’autant plus que pour l’élue, le rugby c’est « une grande histoire d’amour ! J’ai été la première présidente du comité provincial de rugby en 2007. Du coup, c’est quelque chose qui me tenait à cœur et en plus c’est pour des jeunes filles ! »

Avec ce minibus, les encadrants ont décidé d’emmener « les filles » encore plus loin cette année, dans le cadre des « sorties traditions » pour leur permettre (re)découvrir la vie en tribu ou dans les villages.

Respect, rigueur, partage, solidarité, responsabilité, camaraderie et convivialité sont autant de valeurs du rugby que les filles mais aussi quelques garçons, essaient de suivre dans leur vie de tous les jours.