Faciliter l’accès au logement des personnes en situation de handicap

Philippe Blaise, le premier vice-président de la province Sud, Muriel Malfar, présidente de la commission de l’Habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement et de la SEM Agglo, et Petelo Sao, président de la commission de la culture et du conseil d’administration de la SIC, ont signé la semaine dernière une convention entre la province Sud, les services de Soins et de Réadaptation et les 3 bailleurs sociaux, pour faciliter l’accès au logement des personnes en situation de handicap. En présence d’une délégation d’élus, cet évènement organisé au siège de la SEM Agglo fut marqué par la visite d’un logement adapté.


En partenariat avec les services de Soins et de Réadaptation (SSR) et les trois opérateurs de logements sociaux (SIC, FSH et SEM Agglo), « la province Sud a souhaité favoriser l’accès au logement des personnes en situations de handicap ou de dépendance » a rappelé le premier vice-président, avant d’ajouter que « cette convention offre une véritable solution pour que ces personnes puissent accéder à un logement adapté à leurs besoins. »

Aux côtés du premier-vice-président, Muriel Malfar a tenu à « saluer cette promesse tenue par tous les acteurs engagés. » La présidente de la SEM Agglo a ainsi évoqué l’importance de ces logements adaptés qui permettent aux familles de « revivre » et de « rendre la liberté aux personnes à mobilité réduite afin qu’elles puissent gagner en autonomie. » Selon Petelo Sao, président du conseil d’administration de la SIC, il était essentiel de « réinventer le logement ». Au-delà de cet accompagnement social apporté aux personnes à mobilité réduite, l’élu provincial a salué l’action de la Province pour « accompagner l’accueil des personnes en difficulté impliquant les femmes victimes de violences, les familles en précarité et les personnes en situation d’handicap. »

Pour Marie-Fatui Pekatautahi, ce logement adapté représente un « véritable soulagement » pour son mari, en situation de handicap : « Nous habitons depuis le mois de décembre et c’est très agréable et calme. Nous sommes proches de tout et tout a été fait aux normes pour mon mari. » Reconnaissante, la famille a remercié toutes les personnes qui ont œuvré pour leur permettre d’envisager leur quotidien avec plus de sérénité.

Au-delà de l’accompagnement financier, la Province prévoit également un suivi social via son dispositif « première entrée dans le logement ». À cette mesure d’aide s’ajoute ainsi la possibilité pour les demandeurs de solliciter un soutien financier auprès de la Commission Handicap et Dépendance du gouvernement, afin de financier les adaptations éventuelles des logements.