Bilan de deux ans de mandature

Sécurité, délinquance, développement économique, environnement, logement, jeunesse, égalité des chances… Sonia Backes, la présidente de l’assemblée de la province Sud et ses deux vice-présidents Philippe Blaise et Gil Brial, ainsi que Naïa Wateou, élue provinciale et chef de groupe de l’Avenir en confiance, ont présenté ce lundi 17 mai, le bilan des deux ans de mandature, ainsi que les actions réalisées.


Une Province qui protège, qui encourage, qui permet l’épanouissement et qui est proche de ses habitants, c’est par ces thèmes que l’exécutif de la province Sud déclinent les actions réalisées, mais aussi celles à venir dans les différents domaines de compétences de la collectivité.

Mais avant cela, Sonia Backes a tenu à rappeler le contexte dans lequel l’exécutif avait trouvé la province Sud le 17 mai 2019. « On avait 9 jours de fonds de roulement devant nous, ce qui est très peu parce que normalement, il faut avoir 30 jours. On avait une situation financière préoccupante avec des charges de fonctionnement très importantes. »

Ce qui a changé depuis deux ans ? « C’est l’état d’esprit », souligne la présidente de l’assemblée de la province Sud. « Nous ne voulons pas d’une province qui contrôle et sanctionne, mais une administration qui soit là pour aider le plus de monde possible. » 

Pourtant, le début de mandature n’a pas été de tout repos, l’exécutif a été confronté à des crises majeures. « Nous étions beaucoup dans la gestion de situations d’urgence, précise Philippe Blaise. Il y a eu tout d’abord la crise sanitaire de la Covid-19 puis les incidents liés à la vente de Vale NC. »

« Et à chaque fois, l’exécutif a fait face en apportant des aides qui correspondent aux besoins, que cela soit pour les entreprises pendant les deux confinements ou pour les salariés et sous-traitants pendant la crise de Vale NC », ajoute Sonia Backes. Des aides qui se sont déployées de manière immédiate et extrêmement rapidement pour soutenir les administrés en difficulté.

La sécurité, la priorité absolue

Néanmoins, la priorité numéro 1 de l’exécutif reste la sécurité confirme Sonia Backes. « Nous avons beaucoup d’actions en cours sur l’alcool, sur la délinquance des mineurs primo-délinquants avec la création d’un centre spécifique à Néméara. »  Ces actions concernent aussi bien la lutte contre l’errance des jeunes avec le contrôle des mineurs entre 22 h et 5 h du matin par les forces de l’ordre, que l’aide aux communes pour l’acquisition de caméras de vidéosurveillance à Nouméa et dans l’agglomération.  

La province Sud, premier acteur en matière d’investissement

Les efforts de restriction budgétaire ont permis à la province Sud de dégager des marges de manœuvre (lire par ailleurs) pour « Mettre en œuvre les engagements sur lesquels nous avons été élus en 2019 » se félicite Philippe Blaise. « Nous allons avoir les moyens d’investir pour soutenir l’économie. Parce que le budget d’investissement, ce n’est pas que les routes et les ponts, c’est aussi des aides à l’équipement qui profite aux communes, aux associations et à l’ensemble de la société civile. »

Parmi les autres priorités : l’environnement, la santé et le social, le tourisme, le logement, l’économie et emploi…

La province Sud lance cette année sa nouvelle stratégie de développement économique tournée vers les talents calédoniens. Celui-ci s’adresse aux jeunes diplômés pour les inciter à revenir s’installer sur le Caillou. Parallèlement, des mesures d’aides à l’emploi ont été repensées pour être plus efficientes pour les publics en difficulté.

En matière d’environnement, la Province mise sur l’éducation en développant les aires environnementales éducatives pour sensibiliser les jeunes à s’engager en faveur du développement durable. En parallèle, un plan de reboisement est mis en place dans le cadre de l’avenant au contrat de développement avec le Parc de la Côte Oubliée notamment.

Concernant le logement, la Province a signé une convention avec les bailleurs sociaux pour favoriser l’accession au logement des personnes en situation de handicap et des jeunes qui entrent dans la vie active.

L’épanouissement des Calédoniens passe par des facteurs tels que l’éducation, la culture et le sport, mais aussi la lutte contre les violences faites aux femmes et l’équité entre les femmes et les hommes. Des secteurs dont Gil Brial, le deuxième vice-président a la charge. « Nous avons souhaité appréhender la condition féminine autrement, en travaillant sur l’équité homme/femme. Nous avons lancé l’année dernière des appels à projets pour mettre en avant les associations qui font la promotion de l’égalité femme/homme. »

Une Province proche de ses habitants

L’année dernière la collectivité a lancé son premier budget participatif qui a été un véritable succès. « L’idée était d’inviter les habitants à proposer, dans le champ des compétences provinciales, des projets d’intérêt général et utiles à la population », explique Naïa Wateou, élue provinciale. La diversité des projets parmi les 38 projets lauréats de la première édition, montre l’intérêt des citoyens pour améliorer leur quotidien. »

Enfin, la Province poursuit sa transition numérique avec sa campagne Dites-le nous une fois pour tendre vers le zéro papier, la simplification des démarches administratives, avec le numérique en appui du contact humain.

Consulter le dossier de presse <

et la vidéo