Trois nouvelles cellules de dégrisement au commissariat central de Nouméa

La présidente de l’assemblée de la province Sud a assisté ce mercredi à l’inauguration de trois nouvelles chambres de sûreté au commissariat central de Nouméa. Une visite importante pour Sonia Backes qui met la « sécurité des Calédoniens » au cœur des priorités provinciales.


« C’est un projet qui est né il y a quatre ans, de la volonté de l’État et de la mairie de Nouméa » a expliqué le directeur de cabinet du Haut-commissaire Julien Paillhere. Voilà une belle avancée sur le volet de la répression pour retirer de la circulation des individus dangereux pour eux-mêmes et pour autrui. » Rappelant que « ce placement est un impératif au nom de la tranquillité publique, il doit être complété par une approche plus aboutie en matière de prévention et d’éducation. Et notamment par une prise en charge psychologique et addictologique de ces personnes » a-t-il ajouté.

Lutter contre l’abus d’alcool, une priorité

C’est en ce sens que Sonia Backes, la présidente de l’assemblée de la province Sud a souligné lors de l’inauguration l’importance de ce projet en expliquant que « l’idée est de limiter nécessairement l’action des personnes qui sont en état d’ivresse car nous savons que l’alcool est devenu une problématique majeure en Nouvelle-Calédonie. » L’occasion pour la Présidente de rappeler aussi le triste record calédonien, « ce sont 6 000 personnes qui sont interpellées en état d’ivresse par an en Nouvelle-Calédonie. Nous avons donc encore beaucoup de marge pour faire évoluer les choses. »

Sonia Backes a tenu à rappeler l’action provinciale contre l’abus d’alcool. « Au niveau de la Province, nous travaillons sur le changement des mentalités avec notamment les bottles shops qui vont être mis en place au 1er juin. Ces nouvelles geôles s’inscrivent aussi dans un plan global de sécurité. »

Un plan global

Au niveau de la province Sud, rappelons que le plan global de sécurité et de protection s’articule depuis 2019 en différents axes avec notamment le dispositif d’aide à la sécurisation des commerces, la mise en place d’espace dédiés à la vente d’alcool et la formation des professionnels du secteur, mais encore la sécurisation des établissements scolaires, l’aide aux communes dans le cadre du renforcement des équipements de sécurité, une augmentation des auxiliaires de proximité, et une aide spécifique pour la police municipale de Nouméa (vidéo-protection et nouveaux équipements). Mais la Province s’est aussi engagée à mener une politique de prévention de la délinquance des jeunes avec notamment son dispositif d’accompagnement des mineurs en situation d’errance nocturne dans le cadre du Comité provincial de la prévention de la délinquance.


Les trois cellules de sûreté inaugurées ce mercredi au commissariat central comptent 5 places (deux doubles et une individuelle). Ce qui porte à six le nombre de cellules de dégrisement. Le chantier entièrement financé par l’État a coûté 20 millions de francs auxquels il faut rajouter 11 millions supplémentaires pour reloger le service informatique du commissariat initialement installé à cet emplacement.