La province Sud soutient l’association Saint Vincent de Paul

Pour contribuer au bon fonctionnement de l’association Saint Vincent de Paul et permettre la réalisation de ses actions solidaires, la province Sud continue de faire parler sa solidarité en ces temps de crise sanitaire.


Organisation des épiceries solidaires, distributions de produits de première nécessité, échanges des bons alimentaires … L’association caritative peut compter sur le soutien financier et actions de ses partenaires, parmi lesquelles celles de la collectivité qui continue de participer au bon fonctionnement de l’association, notamment de ses 3 épiceries solidaires dont 2 sont aujourd’hui ouvertes en raison des restrictions sanitaires comme l’explique Jérôme Caneva, directeur de l’association : « Sur nos 3 épiceries solidaires, seules celles de Vallée du Tir et de Païta sont ouvertes avec des horaires modifiées. L’épicerie de Vallée Tir est ouverte sur deux matinées et celle de Païta sur trois matinées. La mission principale est de permettre aux personnes rencontrant des difficultés familiales, sociales ou financières de bénéficier de produits de première nécessité. »

En ces temps de crise, Jérôme Caneva a souhaité saluer la force partenariale qui permet à ses équipes de poursuivre leurs engagements auprès des plus démunis dans le respect des restrictions sanitaires: « La DPASS nous a fourni du gel hydro alcoolique pour équiper nos épiceries et permettre à notre personnel de respecter les gestes barrières. Nous avons aussi reçu des enveloppes de masques que nous rajoutons à nos colis pour en faire un kit essentiel aux bénéficiaires. »

En temps normal, l’association compte 80 bénévoles et 5 salariés. Aujourd’hui, « seuls les salariés sont sollicités pour maintenir les actions » précise Jérôme Caneva. Face aux moyens restreints que connaît l’association, « c’est toute une solidarité entre les acteurs, partenaires et associations, notamment le Secours Catholique et la Croix Rouge, qui s’est renforcée pour continuer d’œuvrer auprès des personnes en difficultés selon les moyens logistiques de chacun » assure-t-il.

L’association Saint Vincent de Paul peut compter sur le soutien financier alloué par la province Sud qui a attribué une subvention de 3 millions de francs, l’État et Saint Vincent de Paul France, mais aussi grâce à la mobilisation de ces bienfaiteurs et de leurs dons gracieusement récoltés.