La province Sud contribue à l’effort vaccinal

Afin d’épauler le gouvernement dans sa campagne de vaccination et permettre aux Calédoniens de reprendre une vie normale au plus vite dans un environnement sain, Sonia Backes, la présidente de l’assemblée de la province Sud, accompagnée de Gil Brial, deuxième vice-président en charge de l’enseignement et les représentants de la direction de l’action sanitaire et sociale (DPASS), ont présenté ce vendredi le plan d’action vaccinal de la province Sud.


Pour faire face à « l’engorgement du numéro vert », saturé par les nombreux appels de personnes souhaitant se faire vacciner, et accompagner activement la campagne de vaccination coordonnée par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, la province Sud a mobilisé et accéléré en un temps record le redéploiement de ses CMS. L’objectif est de « contribuer activement à l’effort vaccinal » comme l’a souligné la présidente de la Province, lors de la conférence de presse qui s’est déroulée, ce vendredi, au CMS de Montravel désormais habilité à vacciner les Calédoniens.

En 4 jours, depuis le début du confinement, la province Sud a établi une stratégie qui vise à « réguler les vaccinations » et « réduire les tensions » au sein de la population et des services de vaccination du Médipôle, a expliqué la présidente.

 

Conférence de presse au CMS de Montravel, nouveau centre de vaccination

Au-delà de « rassurer la population », la stratégie provinciale souhaite « anticiper l’après-confinement » a poursuivi Sonia Backes.

C’est ainsi que le centre de vaccination du CMS de Montravel va dans un premier temps prioriser la vaccination des « professionnels et agents recensés qui ont vocation à accueillir les enfants de personnels prioritaires ou qui se veulent indispensables à la réouverture des écoles et des centres de loisirs et de vacances » a précisé Gil Brial, le deuxième vice-président en charge de l’enseignement.

Ce centre a commencé ce vendredi ses vaccinations par « le personnel pédagogique, éducatif ou technique des établissements du primaire et du secondaire et à toutes les personnes « en première ligne » qui accueillent aujourd’hui les enfants des personnels prioritaires » a-t-il souligné. La présidente de l’assemblée ajoutant en ce sens, « plus on aura de personnel éducatif vacciné, et moins on aura chance de propagation du virus s’il venait à atteindre les établissements scolaires. »

Gil Brial, deuxième vice-président de la province Sud

Une action sanitaire « appréciée » et « très rassurante » comme l’affirme Thierry Cuggia, principal du collège de Dumbéa-Sur-Mer, ravi de constater la rapidité de l’action provinciale : « Le collège de Dumbéa-Sur-Mer fait partie des 4 collèges qui accueillent les enfants des publics prioritaires et je suis content de savoir que nos équipes pourront rapidement se faire vacciner. C’est sécurisant pour l’ensemble du personnel. »

Thierry Cuggia, principal du collège de Dumbéa-Sur-Mer, vacciné au centre de vaccination de Montravel

Une opération de vaccination d’envergure

Comme l’a mentionné Jean-Baptiste Friat, le directeur de la DPASS, après Montravel, la campagne provinciale de vaccination va s’accélérer dans les jours à venir avec l’ouverture d’autres centres de vaccination dans plusieurs CMS de la province Sud, habilités à vacciner la population au fur et à mesure des priorités.

Ainsi, on pourra compter parmi les CMS provinciaux mobilisés sur celui de Montravel et celui de Bourail (ouvert tous les jours). Le CMS de Païta (ouvert tous les jours dès mardi 16 mars), le CMS de Thio (1 jour par semaine, jeudi ou mardi) et le CMS de La Foa (deux fois par semaine, mardi et jeudi en matinée).

S’ajouteront les CMS de Boulouparis et du Mont-Dore avec des journées spécifiques qui seront organisées par une équipe médicale mobile de la DPASS ; Boulouparis, les mardis 16 et 23 mars (au centre culturel) ; le Mont-Dore, le mercredi 17 mars (au centre médico-social de Boulari).

Toujours dans le cadre de cette opération provinciale de vaccination, les CMS de l’Île des Pins et de Yaté se mobiliseront à cet effet à partir de la semaine du 22 mars 2021.

La présidente n’a pas manqué de souligner l’engagement de l’État dans cette campagne de vaccination, sans qui cette contribution active de la province Sud n’aurait pu se faire. « En faisant jouer la solidarité nationale, l’État continue ainsi de fournir gracieusement à la Nouvelle-Calédonie les doses de vaccins nécessaires en fonction des capacités vaccinales. »

Sonia Backes, la présidente de l’assemblée de la province Sud, faisant un point de situation avec l’équipe médicale du centre de vaccination de Montravel

Une opération de dépistage de la Covid-19

Parallèlement à la vaccination, la province Sud, toujours en lien avec les autorités sanitaires de la Nouvelle-Calédonie, a ouvert depuis le mercredi 10 mars au CMS de Kaméré un site de dépistage des personnes contacts ou étant touchés par les symptômes connus de la maladie. Plus de 100 tests PCR ont été réalisés en deux jours. Le but est de désengorger le centre de prélèvement du Médipôle, surchargé et c’est la DASS-NC qui oriente les personnes qui souhaitent se faire dépister sur la file dédiée mise en place au sein de cet équipement provincial.