Valoriser et protéger notre patrimoine

La présidente de l’assemblée de la province Sud Sonia Backes, en compagnie de Brieuc Frogier, élu provincial à la commission du développement économique, a inauguré ce vendredi la rénovation d’une partie du bagne de Kuto, à l’Île des Pins. Une volonté saluée par toutes les autorités civiles et coutumières présentes, comme le maire Christophe Vakié et Adrien Apikaoua, le représentant des chefs coutumiers des Kunié. L’occasion de rappeler que la Province est et sera toujours à leurs côtés pour le développement de l’île.


L’exécutif de la province Sud confirme une fois de plus sa volonté de soutenir les actions de valorisation du patrimoine et en particulier à l’Île des pins. Ce vendredi, la Présidente a ainsi inauguré la rénovation du bagne de Kuto qui concernaient une partie du mur surplombant la route, la petite maison en face du wharf historique et un des bâtiments. Sonia Backes a profité de la coutume pour souligner son attachement et celui de la Province aux Kunié, en précisant que « sur cette île, sont regroupées toutes les richesses qu’il y a en Nouvelle-Calédonie. Certes, c’est un paysage, mais c’est aussi un patrimoine, une culture, c’est une transmission auprès des jeunes que nous valorisons aujourd’hui avec cette inauguration. » La Présidente a précisé aux représentants des Kunié que « l’Île des Pins est un joyau à mettre en valeur. La Province sera toujours à vos côtés pour son développement. »

L’engagement de la Province salué

L’intervention de Sonia Backes a été salué par Adrien Apikaoua, le représentant des chefs coutumiers des Kunié. Pour lui, cette rénovation du bagne de Kuto est la représentation, du « vivre ensemble et du partage, des Kunié et de la province Sud » précisant que « les investissements n’ont jamais cessé ces dernières années et qu’ils continueront grâce aux institutions, à la Province et à la volonté de la présidente de la province Sud d’accompagner les habitants. »

Adrien Apikaoua en a profité pour dire que si « parfois « il pouvait y avoir des discussions plus difficiles, il faut que « tous les Kunié respectent les élus. On doit avoir le respect de la parole. » Et appelant à la responsabilité des coutumiers pour que « cette parole de sagesse puisse éduquer nos jeunes », il a tenu à remercier « tout le dialogue, l’écoute et la proximité que la Province fournit », en espérant maintenant que « les Kunié seront à la hauteur des travaux effectués sur le bagne. »

Une politique de protection

Au-delà des derniers travaux de rénovation du bagne de Kuto inaugurée ce vendredi, d’autres travaux de restauration avaient été réalisés auparavant, notamment sur le mur de soutènement de la chaussée et le petit wharf historique de Kuto (pour un montant total de 39,5 millions de francs financés par la province Sud), ou encore, plus récemment, l’aménagement autour des sanitaires, la construction de cheminements piétons, les arrêts de bus, et l’extension du petit wharf, (pour une enveloppe de 140 millions).

La province Sud mène et soutient une politique active de protection, de conservation et de valorisation du patrimoine historique et culturel de l’Île des Pins. Au-delà du bagne de Kuto, la Province a réalisé les travaux de nettoyage et d’entretien du cimetière des condamnés et de la maison de la grande chefferie, sur le presbytère de Vao, sur le clocher et le parquet de l’église de Vao ou à l’école Notre Dame des Anges.