La province Sud soutient le secteur touristique

Ce mardi matin, formateurs et animateurs des formations du programme de professionnalisation des acteurs du tourisme (PPAT) 2021, se sont retrouvés à l’Hôtel de Province pour dresser le bilan du programme établi de 2018 à 2020. L’occasion de resserrer les liens qui unissent les acteurs de la formation et de renouveler le soutien de la collectivité au secteur touristique lourdement impacté.


Suite aux effets de la crise sanitaire, au confinement et à l’arrêt du trafic aérien qui ont mis les acteurs touristiques en grande difficulté, la province Sud propose depuis l’année dernière des formations gratuites et variées, qui se veulent « au plus près de la réalité du terrain et des besoins des professionnels » comme le souligne Chantal Bruneteau, chargée de mission à la direction de l’économie, de l’emploi et de la formation (DEFE).

Iolani Martin, chargée de mission tourisme auprès du Secrétariat Général de la province Sud (à gauche) et Chantal Bruneteau, chargée de mission à la direction de l’économie, de l’emploi et de la formation (DEFE).

Gestion et développement de son activité, culture générale touristique, tourisme durable, stratégie marketing, communication et commercialisation…Cette année, c’est autour de plusieurs thématiques axées sur l’environnement et le développement durable que la collectivité veut « au-delà des moyens financiers, orienter et garantir un suivi pour permettre aux professionnels de faire face aux difficultés qu’ils rencontrent pour continuer de progresser et de faire évoluer leurs activités » comme le précise Iolani Martin, chargée de mission tourisme auprès du Secrétariat Général de la province Sud.

Ludovic Danteny et Maxine Demgenski, formateurs respectifs de « Mon coach webmarketing » et de « Calypso photo et vidéo marketing »

Véritables « yeux » sur le terrain, les formateurs du PPAT peuvent compter sur la collectivité pour « développer les réseaux » et « favoriser la communication entre les professionnels de chaque secteur » comme l’expliquent Ludovic Danteny et Maxine Demgenski, formateurs respectifs de « Mon coach webmarketing » et de « Calypso photo et vidéo marketing » et intervenants du PPAT depuis 3 ans. Louis Tauru, gérant d’Optim’Hum, spécialisé dans la formation de photos et de vidéos 100% smartphone, est ravi de rejoindre l’équipe de formateurs pour « aider les professionnels à gagner en autonomie pour communiquer et diffuser photos et vidéos uniquement avec smartphone. »

Malgré une année chaotique qui a vu le nombre de formation à la baisse (78% en 2020 contre 85% en 2019), les formateurs et animateurs ont dressé un bilan positif du PPAT sur 3 ans (de 2018 à 2020), avec un taux de satisfaction des contenus atteignant la note de 9.20/10 pour une qualité d’intervention évaluée à 9.35/10.

Cette année, la province Sud réaffirme sa volonté de soutenir le secteur touristique et réserve une enveloppe de 15 millions pour adapter le PPAT en fonction de la disponibilité et des besoins des participants.