Le premier logement aidé de l’année livré à l’Île des Pins

Pour démarrer l’année, c’est à la tribu de Vao, en terre coutumière à l’Île des Pins, que le dispositif provincial LAPS fait des heureux. Muriel Mafar, qui préside la commission de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire (HUAT) de la province Sud et la SEM Agglo, a eu le plaisir de remettre à Stéphanie Koteureu les clés de son nouveau logement aidé, un F3 de 60 m². Retour sur le projet de vie de cette maman qui peut désormais envisager l’avenir avec sérénité.


Lors d’un geste coutumier, Muriel Malfar, la présidente de la commission de l’HUAT, a évoqué avec émotion les valeurs du « vivre-ensemble » et du « partage » qui unissent les calédoniens. L’élue provinciale a tenu à saluer Christophe Vakié, le maire de l’Île des Pins, présent à l’évènement :  « C’est en toute humilité que je tiens à vous remercier Monsieur le Maire, de votre présence et de nous accueillir aux côtés de Stéphanie et de toute sa famille. Malgré les tensions actuelles, cela fait chaud au cœur de nous voir là, tous réunis. » La présidente de la SEM AGGLO a ensuite réaffirmé sa volonté de poursuivre la construction de logements aidés par la province Sud à l’Île des Pins pour « permettre à la jeunesse de vivre dans de bonnes conditions. »

Muriel Malfar, la présidente de la commission de l’HUAT, entourée de Stéphanie Koteureu et de Christophe Vakié, maire de l’Île des Pins.

Christophe Vakié, le maire de l’Île des Pins, a rappelé avec ironie les difficultés de Stéphanie Koteureu, agent de la mairie de Vao : « Stéphanie habite à Gadji. Tous les matins, elle prend le car ou le taxi pour se rendre à la mairie. Maintenant, elle est sur Vao même, prêt de son lieu de travail. Elle pourra être à l’heure parce qu’elle est souvent en retard ! (rires). Merci à toute l’équipe, à la famille et longue vie à la maison ! »

Stéphanie Koteureu et sa famille

Après 12 années de travail sans relâche des équipes de la SEM AGGLO, Stéphanie Koteureu peut enfin voir sa demande aboutir. C’est le sourire aux lèvres et le regard apaisé que cette maman envisage l’avenir plus sereine que jamais : “Je vais pouvoir me rendre au travail plus facilement. Avant, je n’avais pas d’autres choix que de prendre le taxi ou le car pour me rendre à la mairie. C’était stressant parce qu’il faut bien compter 30 à 45 minutes de route. Maintenant, je suis proche de tout. Au bout de 12 ans…c’est un soulagement.

Grâce au dispositif provincial LAPS et l’étroite collaboration entre la SEM AGGLO, la mairie de Vao et la SOPI, constructeur de maisons, la villa F3 de Stéphanie a pu être construite sur Nouméa courant août 2020, livrée par voie maritime le 6 décembre et finalisée en quinze jours, pour un coût total de 15.4 millions de francs.

Livraison par voie maritime du F3