Cérémonie de levée de deuil d’Hilarion Vendegou à Kunie

Sonia Backes, la présidente de l’assemblée de la province Sud et une délégation d’élus, ont été conviées par le clan de la grande chefferie, ce lundi 11 janvier à la cérémonie en hommage à Hilarion Tumi Vendegou, grand chef, maire de l’Île des Pins et ancien sénateur, disparu il y a tout juste un an, à l’âge de 78 ans.


La délégation a assisté à 10 heures à une messe célébrée en l’honneur du grand chef, dans l’église Notre-Dame de l’Assomption à Vao. La célébration religieuse a été suivie d’un recueillement sur sa tombe et d’une bénédiction de sa pierre tombale.

L’événement le plus important de cette journée a été l’inauguration de la stèle commémorative de la grande chefferie. Sur celle-ci, sont gravés les noms de tous les grands chefs disparus.

La commémoration a été ponctuée de chants et de prises de parole de différentes personnalités et une exposition a été présentée au public à cette occasion.

Avec beaucoup d’émotion, Laura Vendegou, sa fille et élue de la province Sud, s’est exprimée : « Tu as toujours été au service des autres, dévoué à ta famille, à tes élèves qui se souviennent encore de toi. Tu n’as pas eu un règne facile. (…) Tu étais peiné pour ton île, mais tu as toujours su garder la foi et la confiance en l’intelligence des hommes. Tu as pris des décisions, qui, pour certains ont été mal comprises. Mais tout ce qui comptait pour toi était de servir au mieux ton île, ta famille, ton église, ton pays. La mission que tu t’es donnée et que tu as accomplie, tout d’abord avec les coutumiers de l’île, ensuite avec les institutions, telles que la commune de l’Île des Pins, la province Sud, le congrès de la Nouvelle-Calédonie. Et par-delà des océans, tu es devenu le premier sénateur chef coutumier de la République française. La vie que tu as menée durant ces cinquante ans, consistait à travailler pour la jeunesse parce que pour toi, la jeunesse n’a pas d’âge, n’a pas de temps. Tu n’as pas eu de cesse de servir ton île, ton pays et la France jusqu’à ton dernier souffle. Je tiens à remercier sa famille politique qui l’a soutenu durant ses différents mandats et qui me soutienne aussi maintenant. Je souhaite juste rester sur cette phrase pour qu’on remémore le travail que papa a fait : ne soyons plus triste de l’avoir perdu, mais soyons reconnaissons de l’avoir eu dans notre vie. »

Les personnalités présentes ont ensuite procédé au geste coutumier à la Grande Chefferie.

Cette cérémonie solennelle représente un moment important et symbolique pour les Kunie, car elle souligne la fin du deuil. Les mariages et actes coutumiers pourront à nouveau être programmés cette année.

Messe en hommage à Hilarion Vendegou

 

Dépôt de gerbe sur sa tombe.