Titouan Puyo  entraîne les jeunes du CNC au Centre des Activités Nautiques

Cette semaine le multi-champion du monde de stand-up paddle, membre de l’équipe de France, Titouan Puyo a pris sous son aile, les jeunes sportifs du Cercle des Nageurs Calédoniens, en résidence au CAN de la province Sud. Au planning : découverte des disciplines de la rame qu’affection notre sportif de haut niveau. Ce programme s’inscrit en complément de l’entraînement quotidien des nageurs. Pour Titouan, c’est une première, et il ne cache pas son plaisir de transmettre sa passion et partager son expérience.


Mardi, il est 7h 30 sur la Côte Blanche, le thermomètre affiche 29° C. Impitoyable, le soleil brûle déjà les visages et les corps. Titouan Puyo arrive toujours après sa routine sportive. « Le matin, avant d’arriver au CAN, je vais nager ou ramer, j’y retourne le soir. Et quand je peux, je m’entraîne aussi le midi», confie-t-il.

Comme les autres animateurs du Centre des Activités Nautiques, il arrive en avance pour retrouver ses collègues et se préparer à la nouvelle journée. Un petit rituel que chacun ici au CAN ne déroge pas. « On aime se retrouver avant l’arrivée des enfants pour boire le café, parler de la météo du jour et discuter du planning des stages », informe David Luquiaud, le nouveau directeur du Centre.

Titouan fait partie des animateurs sportifs saisonniers réguliers du CAN. Cela fait déjà plusieurs étés qu’il occupe cette activité pendant les grandes vacances scolaires, au moment où la saison sportive s’achève. Il ajoute : « Dès que je suis en Calédonie, j’essaie de faire un ou deux mois pour renforcer l’équipe du CAN ou bien à mi-temps quand je reprends vraiment l’entraînement, car autrement ça fait trop. »

Titouan Puyo

À la découverte d’autres disciplines nautiques

Cette semaine, il s’occupe d’un groupe de 22 ados de 10 à 15 ans du CNC. « Les jeunes sont à fond ! Le matin, ils font de la prépa physique avec leur entraîneur et ils enchaînent avec moi pour une session sur l’eau. »

Le sportif de haut niveau les a rencontrés pour la première fois lundi. « Je leur ai fait découvrir plusieurs supports de rame. Pour l’instant, ils sont vachement focus sur leur entraîneur. C’est normal car ils le connaissent. Mais aujourd’hui (mardi), on va séparer les groupes ce qui va permettre d’échanger davantage. » Au programme de la matinée : découverte du va’a à 12 places, pour aiguiser leur esprit d’équipe et leur écoute réciproque.

« Cet entrainement, c’est pour leur faire découvrir autre chose, explique le champion de stand-up paddle.  En terme d’entraînement, faire uniquement de la natation peut être un peu redondant. Ce programme en résidence au CAN, leur permet de diversifier et de s’ouvrir à d’autres disciplines. Cela les motive et crée une émulation de groupe. C’est efficace pour favoriser la cohésion et c’est bénéfique pour leurs performances personnelles. »

En attendant la reprise de la compétition…

De retour sur le Caillou depuis novembre, Titouan Puyo qui bénéficie d’une subvention provinciale de 200 000 F, en tant que sportif de haut niveau, reprend lui aussi son entraînement. « Le contexte est un peu particulier. Il y aura peut-être des compétitions au niveau local, mais en ce qui me concerne au niveau international, je suis sûr de rien. Je dois signer à nouveau avec mes sponsors et j’attends de voir s’il y aura une saison sportive en 2021. Dans l’immédiat, mon objectif, c’est de reprendre l’entraînement en prévision de la reprise de la compétition. »

La saison devait initialement démarrer en février-mars en Australie, déçu Titouan regrette : « ça ne sera pas possible ». Tout espoir n’est pourtant pas perdu. « On a annoncé un début de saison en avril en Europe, mais aucune certitude. Il faut quand même s’entraîner au cas où cela reprend ! »

En attendant, la suspension des lignes aériennes fait le bonheur du CAN qui ne désemplit pas cet été. « Depuis le 15 décembre, tous les stages sont complets, surtout ceux des moussaillons et matelots. Il reste quelques places pour les 13-17 ans en kayak et planche à voile », informe son directeur.

Renseignement :

Centres des Activités Nautiques de la province Sud au 20 52 00 – mail : djs.can@province-sud.nc