La province Sud mise sur le développement numérique de l’UNC

Dans le cadre de l’opération « Pôle numérique et IUT, pédagogies innovantes et accompagnement de l’accès des jeunes à l’enseignement supérieur », la province Sud a accordé une subvention de 7, 3 millions de francs à l’Université de la Nouvelle-Calédonie. Catherine Ris, Professeure des universités en Sciences Économiques, directrice de l’IUT de la Nouvelle-Calédonie, et Gilles Taladoire, responsable de la filière Métiers du Multimédia et de l’Internet (MMI) à l’IUT, nous rappellent les éléments clés de cette opération qui permet l’accès à l’enseignement supérieur de tous les étudiants.


La somme allouée par la province Sud a permis « le financement de plusieurs projets », à commencer par « la construction du pôle de recherche et de pédagogies innovantes « Sigma », lancée en 2018 » a indiqué Catherine Ris. Laboratoires de recherches, de microscopie électronique, studio vidéo pour tournages sur fond vert ou encore Fablab (Fabrication Laboratory) … le soutien provincial a contribué à la création de ces espaces novateurs et uniques sur le territoire qui « encouragent la formation et l’apprentissage des étudiants comme du personnel de l’UNC, »  a-t-elle ajouté.

Le pôle de recherche et de pédagogies innovantes « Sigma »

Au-delà des infrastructures, cette aide répond à la volonté de l’UNC de « développer son pôle numérique », ajoute Gilles Taladoire. Dans un contexte particulier, marqué par les effets de la Covid-19 et qui suit l’ouverture de l’antenne de Bako à Koné, il était « évident » et « nécessaire » que l’UNC « mise sur le numérique » a-t-il expliqué.

Selon Catherine Ris, « le confinement a eu un effet accélérateur. Tout le monde, aussi bien les étudiants comme les enseignants ont dû se servir des outils numériques en place, comme les plateformes en ligne, pour continuer les cours à distance. » Mais la directrice de l’IUT est claire : « Si le numérique est un bel outil qui facilite et simplifie l’accès aux enseignements et aux ressources en ligne, il doit rester au service des cours en présentiel » a-t-elle insisté.

Stéphanie Pirounakis et Flavien

Dans cette même optique, la subvention provinciale aura permis de diversifier les programmes dispensés par l’UNC comme le mentionne Gilles Taladoire, responsable des deux nouveaux parcours professionnels axés sur le numérique : « Grâce à cette subvention, nous avons pu créer deux licences professionnelles : celle des métiers de l’informatique application web et celle des métiers de la communication et des arts numériques ».

Stéphanie Pirounakis, professeure certifiée en Arts, esthétique & expression artistique, qui a participé à la dernière édition de la fête de la science avec Flavien, ancien étudiant de MMI, est ravie : « Ce site nous permet de travailler des projets qui sortent de l’ordinaire. Dans le cadre de « La Nuit de la Science 2020 », Flavien par exemple, a pu créer une réalité virtuelle « sous les étoiles » qui invite le public à toucher les étoiles au gré du chant des baleines. »

Flavien teste sa création : une réalité virtuelle « sous les étoiles »

En pleine transition numérique, la province Sud souhaite soutenir l’UNC dont le développement du pôle de recherche et de pédagogies innovantes fait écho aux objectifs fixés par la collectivité du « zéro papier / zéro déchet », pour une simplification de l’accès à l’information, et qui, dans le cadre universitaire, permettra des enseignements accessibles à tous par-delà les frontières.