Le Château Hagen accueille son nouveau résident d’écriture, Yannick Jan, pour finaliser son roman « Les liens de sang »

Ce matin, un petit-déjeuner de bienvenue s’est déroulé au Château Hagen pour accueillir Yannick Jan, lauréat de la 4e édition de la résidence d’écriture pour son roman à paraitre « Les liens de sang ». L’occasion pour Léa Tripodi, élue provinciale, membre de la commission de la culture, de féliciter l’auteur qui pendant 3 mois, pourra s’imprégner des espaces idylliques et inspirants du Château Hagen pour penser son œuvre et la finaliser.


Aux côtés du directeur du Château Hagen, Christophe Bouton, des représentants de la direction de la culture, de la jeunesse et des sports de la province Sud et de la Maison du Livre de la Nouvelle-Calédonie, Léa Tripodi a félicité chaleureusement l’auteur pour son œuvre « très féminin » qui aborde « l’identité et l’histoire calédonienne ». Elle a rappelé l’importance de « soutenir la filière du livre » en épaulant les auteurs calédoniens et en valorisant leurs créations, « symboles d’une richesse inestimable ».

Bien plus qu’un « soutien aux jeunes auteurs calédoniens », cette résidence d’écriture est pour Yannick Jan « un rêve » qu’il va pouvoir réaliser grâce au soutien de l’institution qu’il n’a pas manqué de remercier : « Je tenais à remercier la province Sud pour cette véritable opportunité   de pouvoir finaliser mon roman au sein du prestigieux Château Hagen. C’est un honneur que de pouvoir bénéficier de ces magnifiques espaces favorables à la création. »

Dès lundi, Yannick Jan se consacrera à l’écriture de son roman d’espionnage 100% féminin et sera accompagné d’une personne dont l’écoute et le regard bienveillant lui permettront de « prendre du recul et de la hauteur » pour pouvoir « aller plus loin » dans sa réflexion et son écriture. « Un défi de taille » selon l’auteur, qu’il compte bien relever pour finaliser son œuvre dans un temps restreint.