Aide à la sécurisation des commerces : Franc succès auprès des commerçants !

Sonia Backes, présidente de l’assemblée de la province Sud et Philippe Blaise, son premier vice-président, ont visité jeudi la Pharmacie Ondemia à Païta, l’Armurerie Ballande et la Boulangerie Le Moulin à Ducos, pour rencontrer les commerçants ayant bénéficié du dispositif d’aide à la sécurisation des commerces, mesure phare de l’exécutif en place. L’occasion de renouveler le soutien de la collectivité aux différents secteurs lourdement touchés par les effets de la crise sanitaire de la covid-19.


Par cette visite, Sonia Backes, présidente de l’assemblée de la province Sud, a souhaité réaffirmer l’une des priorités fortes de l’exécutif « d’assurer aux commerçants une sécurité et une protection face à la délinquance ». Pour les commerçants, cette aide à la sécurisation des commerces « rassure » à l’heure où ils peinent à pallier les difficultés engendrées par la crise sanitaire comme l’explique Jérôme Bernut, co-gérant de la boulangerie Le Moulin: « C’est important de savoir que l’institution nous soutient. Surtout en cette période difficile ! Cette visite est significative car elle nous permet de créer du lien avec nos dirigeants. On peut leur partager nos difficultés du quotidien car dans notre métier, il y a de quoi se sentir vulnérable et dans l’insécurité, encore plus en boulangerie du fait de nos horaires atypiques! »

Sonia Backes et Jean Goncalves

Une visite aussi très appréciée par Daniel Ronsin, gérant de la pharmacie Ondemia à Païta et Jean Goncalves, gérant de l’Armurerie Ballande à Ducos, qui ont tous deux bénéficié d’une prise en charge à hauteur de 50% du coût total de leurs installations de sécurité grâce au dispositif provincial qu’ils considèrent « rapide » et « efficace ». Caméras de surveillance, systèmes d’alarmes, grilles de protections, portes blindées…les commerçants sont unanimes : l’installation d’équipements de sécurité est « très dissuasive » et à ce jour, plus aucune infraction n’a été relevée dans chaque établissement.

Un avis partagé par la présidente qui dresse un bilan positif et satisfaisant de cette rencontre : « Aujourd’hui, nous sommes ravis de pouvoir rencontrer les commerçants et de voir que ce dispositif fonctionne de façon efficace pour garantir sécurité et tranquillité. La sécurisation des commerces limite clairement les actes de délinquance et on constate que les résultats sont concluants à voir les commerçants satisfaits. »

Philippe Blaise et Jérôme Bernut

Malgré cette année particulièrement éprouvante, les commerçants peuvent compter sur la volonté de l’exécutif de permettre à « tous les commerces de la collectivité, quelle que soit leur situation financière, de bénéficier d’une aide de la province Sud » comme l’a souligné Philippe Blaise, premier vice-président. Selon lui, « la simplification du dispositif a renforcé la confiance établie entre les commerces et l’institution qui a vu le nombre de demandes traitées se multiplier par 4, voire 5 ». Nul doute que ce dispositif apprécié « arrive à point nommé dans un contexte où l’on voit de plus en plus d’actes de délinquance » a-t’il ajouté.

Face à ce franc succès, l’aide à la sécurisation des commerces a été prolongée à janvier 2022 et une deuxième visite est d’ores et déjà programmée mercredi 02 décembre à la bijouterie Gaspard, au restaurant Little Italy et à l’Amorino de l’Anse-Vata.

>> Aide à la sécurisation des commerces <<