4 jeunes de Petit Borendy œuvrent pour le développement de la tribu

Ce mardi 17 novembre, Nadine Jalabert, élue provinciale, membre de la commission de l’emploi et de la formation professionnelle (EFP), s’est rendue à Petit Borendy dans la commune de Thio, pour y rencontrer les familles et les jeunes de la tribu qui ont participé à un chantier d’insertion financé par la province Sud et l’Etat.


Après avoir échangé un geste coutumier au rythme des chants et des danses des mamans de la tribu, Nadine Jalabert a félicité Brigitte Chokoue, Kengy Toura, Franciska Nonke et Firmin Chalamea, 4 jeunes de Petit Borendy qui de mai à août ont « remarquablement mené les travaux de rénovation du bâtiment commun de la tribu ». L’élue provinciale n’a pas manqué d’exprimer sa « fierté » de « voir cette jeunesse à l’œuvre » et qui est « un bel exemple pour les générations à venir ». Au nom de la province Sud, elle a souhaité réaffirmer « le soutien de la collectivité qui, aux côtés de l’Etat, tient à encourager ces beaux projets pour épauler les jeunes en tribu qui se retrouvent souvent isolés et en difficulté d’insertion professionnelle. »

Nadine Jalabert, élue provinciale

À la suite de la coutume, l’élue provinciale a pu découvrir, aux côtés de la commissaire déléguée de la République pour la Province Sud, Florence Ghilbert-Bezard, et des référents de la direction de l’économie, de la formation et de l’emploi de la province Sud (DEFE), de la MIJ, de la mairie de Thio et de l’association calédonienne pour le travail et l’insertion vers l’emploi (ACTIVE), le local rénové par les 4 jeunes de la tribu qui se sont vus recevoir un diplôme attestant une mise en situation professionnelle.

Fière du travail accompli, Brigitte Chokoue, l’une des stagiaires, témoigne de cette expérience enrichissante et formatrice : « Pendant 3 mois, nous avons pu mettre en pratique les compétences que nous avons reçues pour réaliser les travaux. Ce diplôme nous encourage à poursuivre notre formation et à voir plus loin, surtout pour développer le tourisme à la tribu et inciter les jeunes à participer à d’autres chantiers d’insertions. »

Remise des attestations aux jeunes

Encadrés par Philémon Nonke, les 4 stagiaires ont œuvré pour permettre aux habitants de la tribu de disposer d’un lieu de rencontres et de partages autour d’activités culturelles, sportives et touristiques pour le plus grand bonheur de mamie Georgette Nonke, figure emblématique de Thio et gérante du camping table d’hôte « Chez Mamie Georgette Nonke » : « C’est un honneur et une grande joie pour la tribu et pour nos jeunes ! On va pouvoir développer notre activité touristique et accueillir les visiteurs qui viennent à notre table d’hôte ! » a-t ’elle lancé.

Ce chantier d’insertion, réalisé pour un coût total de 9.2 millions de francs CFP dans le cadre du contrat de développement État/province Sud, a été reçu avec beaucoup d’enthousiasme, à l’image de l’accueil chaleureux des mamans de la tribu.

Accueil des mamans de la tribu