Adjé tire sa révérence en créant une œuvre unique au Château Hagen

Pour présenter sa dernière exposition « Prendre le large », Adjé s’est offert le cadre somptueux et historique de la province Sud, le Château Hagen. L’exposition visible jusqu’au 31 octobre, se veut le point d’orgue d’une carrière artistique riche et prolifique. Actuellement au Château Hagen, l’artiste nous offre le cadeau de réaliser pendant trois jours, une toute dernière œuvre. Mardi après-midi, il a échangé avec des élèves de CM2 de l’école Saint-Jean-Baptiste, et répondu aux questions parfois très pertinentes.


Être artiste finalement, c’est aussi partager avec son public et pour susciter cet échange, Adjé a décidé de réaliser durant trois jours, à partir de ce mardi, une œuvre dans les jardins du Château Hagen. « Généralement, le public ne voit que l’œuvre finie, pas son élaboration. C’est pour susciter un moment d’échange que nous avons proposé avec l’équipe du Château Hagen, cette animation. » Et il ne s’agit pas de n’importe quel public puisque ce sont des scolaires.

Ce mardi après-midi, après avoir visité l’exposition à l’intérieur du Château Hagen, en présence d’Adjé, les élèves de CM2 de l’école Saint-Jean-Baptiste sont ensuite allés admirer l’œuvre actuellement en cours de réalisation dans le jardin.

Pour l’artiste aguerri, les regards d’enfants avec tout ce que cela comporte d’étonnement, de ravissement et de questionnement, constituent un bol de fraîcheur, et c’est toujours avec joie qu’il se prête au jeu des questions-réponses. « Pourquoi avoir choisi le thème de la mer ? Et celui de la femme ? », questionne une élève. « Entre mer et mère, finalement, il n’y a qu’une lettre qui change ! » Sourit Adjé. Parce que toutes les deux nous nourrissent ! »

L’œuvre en cours de réalisation n’a pas encore de nom, Adjé demande aux enfants de faire des propositions. La mer semble aussi être pour eux une source d’inspiration : aileron de mer, l’aile de mer, l’aileron d’argent ou encore requin des CM2.

Après cette œuvre, Adjé s’est promis de « Prendre le large » mais pas totalement car la création, c’est « comme une maladie », affirme-t-il. « J’arrête les expos car je ne veux plus être speedé par le temps ou l’argent, mais je continue de créer. Je veux prendre du temps pour moi. La sculpture en inox est une discipline difficile, exigeante, très physique, et je ne veux plus passer quinze heures par jour pour une expo. »

Venez rencontrer Adjé et le voir réaliser en direct sa dernière œuvre dans les jardins du Château Hagen
Mercredi 23 septembre : 13 h à 17 h
Jeudi 24 septembre : 10 h à 12 h et 13 h à 17 h.