S’appuyer sur les réseaux pour attirer les « Talents Calédoniens »

Ce mardi 08 septembre, une conférence s’est tenue à la CCI dans le cadre du dispositif de l’association Talents Calédoniens. Un projet initié par son président, Pierre Kolb, et sa vice-présidente, Christiane Waneissi, aussi membre de l’association Femmes Chefs d’entreprises. Christopher Gygès, membre du gouvernement en charge de la relance économique, et Isabelle Laran pour la province Sud, responsable du Bureau des Investisseurs, ont assisté à la restitution des résultats de l’enquête menée dans le cadre de ce dispositif.


Cibler les jeunes talents et leurs besoins

Pour Lydia Gracia, membre de l’association « Femmes chefs d’entreprise » et directrice des relations publiques du groupe Canal+ Calédonie, l’une des stratégies incontestables et qui ressort de cette enquête est celle du « réseautage » :

« Il faut s’appuyer sur la force des réseaux d’affaires, pour cibler les jeunes talents calédoniens et les aider à entrer en contact avec les professionnels du public et du privé déjà sur le territoire. Cela permettra un meilleur accompagnement et suivi de leurs projets d’entreprise. »

Dans cette même optique, Pierre Kolb, président de l’association “Talents Calédoniens” a rappelé l’importance de « répondre aux besoins et aux attentes des talents qui sont à la recherche d’une certaine sécurité et d’une qualité de vie professionnelle et familiale ». Pour répondre à ses besoins, l’utilisation des réseaux sociaux fut une des solutions proposées pour promouvoir des facteurs d’attractivité du territoire : offres d’emploi, potentiel d’innovation, projets de vie, valorisation des entreprises calédoniennes et des parcours de talents…

Christiane Waneissi et Pierre Kolb

Un partenariat entre les institutions et les collectivités

Cette conférence fut aussi l’occasion de réaffirmer l’intérêt que porte l’association pour élaborer un partenariat avec les institutions et les collectivités présentes.

Christopher Gygès, porte-parole du gouvernement a ainsi rappelé le soutien du Gouvernement pour suivre la réalisation des stratégies proposées par l’association dans le but d’encourager les jeunes diplômés à revenir en Nouvelle-Calédonie : « Le Gouvernement sera fier d’accompagner et de soutenir ce dispositif car nous sommes bien conscients que ces talents sont de véritables créateurs de valeur ajoutée au développement économique et social de la Nouvelle Calédonie. »

Isabelle Laran (à gauche) en compagnie des “Femmes Chefs d’entreprises” Christiane Waneissi, Lydia Gracia et Virginie Godot

Dans cette même perspective, Isabelle Laran n’a pas hésité a exprimé l’intérêt porté par le Bureau des investisseurs de la province Sud, dispositif provincial dont elle est responsable :

« Les objectifs visés par l’association, notamment ceux d’accompagner et surtout d’encourager les jeunes talents calédoniens de revenir et d’investir en Nouvelle-Calédonie sont aussi ceux fixés par Le Code des aides pour le soutien de l’économie en Province Sud (CASE), qui est un dispositif provincial de soutien à l’économie reposant sur six axes dont celui de favoriser le retour des jeunes entrepreneurs calédoniens âgés de moins de 35 ans, et ayant un bac+5. À long terme, on pourrait ainsi envisager une collaboration intéressante pour élargir le public visé par la Province.

Cette rencontre a permis de renforcer l’objectif commun du programme provincial et de l’association, celui de valoriser cette richesse incontestable que représentent les talents calédoniens.