La première unité de vie livrée ce lundi !

Aménagée pour être adaptée à la situation de handicap, l’unité de vie a été réalisée grâce à une aide provinciale à la rénovation et à l’amélioration de l’habitat. Muriel Malfar, la présidente de la commission de l’habitat, de la SEM Agglo et Nicolas Metzdorf, le maire de La Foa sont venus à la tribu de Oui-Poin remettre les clés de cette réalisation à Gabriella, la maman et son fils Juan. 


Vingt-six mètres carrés, c’est la surface de l’unité de vie construite à côté du logement principal où vit Gabriella et son fils Juan, à la tribu de Oui-Poin. La nouvelle construction livrée ce lundi comprend une pièce principale et une salle d’eau adaptée et accessible pour un fauteuil roulant. Le montant de la construction s’élève à 4,5 millions de francs répartis entre la province Sud pour 3,2 millions, la commission de reconnaissance du handicap et de la dépendance de Nouvelle-Calédonie pour 1 million et la mairie de La Foa pour 200 000 F.

Il s’agit de la première unité de vie réalisée dans le cadre du dispositif d’Aides provinciales à la rénovation et à l’amélioration de l’habitat (APRAH), suite à la modification du code des aides au logement en novembre 2019 qui a ouvert cette possibilité.

« Cela nous a fait doublement plaisir, s’est réjouie Muriel Malfar. C’est le résultat de la modification du code des aides au logement. Et aujourd’hui, nous pouvons remettre cette première unité de vie à une personne en situation de handicap. Cela va vraiment soulager la famille qui vivait dans des conditions difficiles. La deuxième satisfaction, c’est qu’on est ici au fin fond de La Foa, dans une tribu. Ce qui prouve que les aides provinciales concernent l’ensemble du territoire de la Province et pas que l’agglomération. »

Cette réalisation été confiée à la SEM Agglo qui gère pour le compte de la province Sud l’ensemble des dispositifs d’aides à l’habitat individuel (aide à l’accession AFAPS et LAPS, et aide à la rénovation APRAH).

Gabriella Nare est ravie : « Je suis contente pour mon fils qui a un handicap lourd. Tous les jours, l’infirmière vient lui prodiguer des soins à domicile et sans sanitaires adaptés, ce n’est pas évident. De plus, il reçoit la visite du kiné, trois fois par semaine.  Je remercie la Province, la Sem Agglo et surtout l’association Solidarité Handicapés qui m’a beaucoup soutenue quand je suis revenue vivre à la tribu, il y a à peine deux ans. »

Réception de l’unité de vie à la tribu de Oui-Poin

 

Gabriella et Juan Nare.