Les lauréats de Courts contre-la-montre 2020

Le 22e Festival du cinéma de La Foa a tiré sa révérence dimanche 30 août. La veille, la cérémonie de clôture a récompensé 16 lauréats dans le cadre des différents dispositifs de soutien à la réalisation audiovisuelle. Parmi ces prix, le Courts contre la montre ! Soutenu par la province Sud, a révélé trois projets qui se sont distingués par leur originalité. 


Partenaire historique du Festival du cinéma de La Foa, la province Sud, à travers son Bureau d’accueil de tournages, propose chaque année des animations gratuites à l’Espace Culture Sud dans l’école Yvonne-Lacourt.

Depuis six ans, la Province organise au sein du Festival, le concours Courts contre la montre, un dispositif d’aide à l’écriture et au développement pour encourager la réalisation de films de fiction calédoniens. Ce concours s’adresse aux réalisateurs amateurs et aux professionnels de l’audiovisuel résidant en Nouvelle-Calédonie qui souhaitent présenter leur projet à l’oral devant un jury de professionnels.

7 minutes pour convaincre

C’est à la fois court et long pour esquisser son idée de court-métrage et espérer qu’elle séduise le jury. Quel est le budget ? Pourquoi le choix de ce titre ? Quels sont les moyens techniques envisagés ? Les questions du jury sont là pour estimer la faisabilité et le degré d’avancement du projet.

Cette année 3 projets sur 7 ont particulièrement séduit le jury :

  • Anthony Pedulla a reçu 400 000 F pour « Bereziina. Ce projet ambitieux comprend un nombre important de personnages (travail de casting important). L’histoire met en scène l’évolution de la jeunesse calédonienne coincée entre deux époques.
  • Anthony Verons a obtenu 250 000 F pour « #YouToo », un projet intimiste et expérimental sur fond de violences conjugales.
  • Wenaël Astier est aidé à hauteur de 250 000 F pour « Petit Boa ». Ce projet qui encourage les enfants rencontrant des difficultés d’apprentissage à ne pas perdre courage.

 

Crédit photo : Marc Le Chélard