Echanger sur les emballages de boissons et conserves

Ce jeudi 6 août, une séance de concertation a eu lieu, dans l’hémicycle de la province Sud, concernant la réglementation des emballages de boissons et conserves. Présidée par Françoise Suve, élue provinciale membre de la commission chargée du suivi du plan provincial de développement durable et rapporteur de la commission de l’environnement, cette séance, destinée aux professionnels et autres acteurs concernés, avait pour objectif d’informer et présenter les premiers éléments de la réglementation sur les emballages portés par la province Sud. 


« Nous sommes dans un contexte d’opportunités qui est unique » entame Françoise Suve. « Et plus que jamais ce contexte doit nous amener à accélérer la transition écologique, repenser nos activités pour changer les comportements, et aussi inscrire l’économie circulaire comme l’un des fondamentaux de l’économie calédonienne au même titre que les autonomies énergétique et alimentaire ». Des représentants des communes, groupements de professionnels, Eco organismes, producteurs ou distributeurs de boissons…au total, plus d’une trentaine de personnes avaient fait le déplacement pour assister à la réunion. Cette première concertation avait pour ambition d’informer les partenaires sur les travaux en cours initiés par la collectivité, mais aussi d’aboutir à une mise en consultation du texte réglementaire pour la fin de l’année et son adoption en assemblée de province en début d’année 2021.

Cette réglementation proposée, qui est basée sur le principe de la réglementation élargie des producteurs, s’inscrit dans le cadre des ambitions fixées dans le Schéma Provincial de Gestion des Déchets 2018-2022 concernant la réduction de la production, et la valorisation des déchets, ainsi que l’adoption et la promotion de mesures favorables au développement de l’économie circulaire. La réglementation étant très attendue par les communes et les professionnels, avec des travaux engagés depuis plusieurs années. Cette dernière vient également compléter et accompagner les nouvelles dispositions réglementaires relatives aux emballages plastiques, adoptées en 2019 avec le projet de loi d’interdiction de mise sur le marché des bouteilles de boisson plastique d’ici 2024 en Nouvelle-Calédonie.