Des pistes de réflexion pour valoriser les déchets organiques d’origine animale

Il était question de valorisation des déchets organiques d’origine animale ce jeudi matin dans l’auditorium de la province Sud. Une cinquantaine de participants issus du monde agricole, économique et institutionnel étaient présents à l’atelier de la transition économique et écologique organisé par la province Sud dans la continuité de son schéma provincial de prévention et de gestion des déchets.


Que faire des déchets organiques d’origine animale ? Des solutions existent et ont été présentées ce matin à l’atelier de la transition économique et écologique. Lisier de porc, fientes et fumiers de volaille ou encore déchets d’abattoirs et de poissons peuvent être utilisés pour des épandages ou des amendements destinés à enrichir les sols. La méthanisation peut être également envisagée pour valoriser ces déchets mais aussi réduire sa consommation d’énergie.

L’objectif de l’atelier était avant de partager des expériences, d’acquérir des connaissances, des compétences et d’encourager les acteurs économiques à mettre en œuvre des alternatives durables.

> Consulter les appels à projet 2020 <