Economie bleue : « Il faut agir ! »

La province Sud invite le monde maritime calédonien à participer au sein de son auditorium aux Journées de la Mer, organisées par le Cluster maritime. À cette occasion, Naïa Wateou, présidente de la commission provinciale du Développement économique, rappelle que la Nouvelle-Calédonie, « symbole de la France dans le Pacifique », doit montrer l’exemple.


Naïa Wateou, a prononcé le discours d’ouverture de la 4e édition des Journées de la Mer, qui a réuni tous les acteurs du monde maritime à l’auditorium de la province Sud, ce lundi 6 et mardi 7 juillet. Des journées « primordiales, parce qu’elles mettent en lumière l’un des enjeux les plus stratégiques du territoire ; celui qui consiste à structurer et développer la filière maritime, dans le but d’en faire un nouveau moteur de croissance, a indiqué l’élue provinciale. Cette volonté, le nouvel exécutif de la province Sud l’a toujours mise en avant. Elle était inscrite dans notre projet de campagne pendant les provinciales. » Utiliser les ressources issues de la mer pour en faire un vecteur de développement économique passe invariablement par la nécessité de les protéger et les préserver.

« Il faut faire de la Nouvelle-Calédonie un exemple dans le Pacifique, poursuit Naïa Wateou. Un symbole de la France dans cette région. Il faut que nous soyons inventifs, constructifs, ambitieux. Et par-dessus tout, il faut agir ! »

De son côté, le président du Gouvernement Thierry Santa rappelait que « la diversification de notre économie ne peut plus être un vœu pieux mais une réalité. Une dynamique que le Gouvernement souhaite clairement accompagner pour retrouver le chemin de la croissance et de la création d’emplois. »

Concrètement, Christopher Gygès, membre du gouvernement notamment en charge de l’économie de la mer, a annoncé qu’un « contrat de développement venait d’être signé avec l’Etat, pour un montant de 400 millions de francs. » Le projet Port Numbo devrait donc voir le jour, sous forme de pôle d’entretien, réparation, construction et déconstruction de navires.

Le Cluster maritime, présidé par Philippe Darrason, invite aujourd’hui et demain avec ces deux journées, les participants à s’informer lors de différentes tables rondes sur des sujets divers comme « les impacts de la crise Covid-19 sur les activités maritimes et les perspectives du secteur », « les aménagements et services associés en lien avec le tourisme et la plaisance », ou encore « la gestion des déchets dangereux du maritime ».