Opération plantation au Creek Salé de Bourail par des élèves du Collège Sacré-Cœur

Ce mardi 30 juin, des élèves de 4e du collège Sacré-Cœur de Bourail ont planté des essences de forêt sèche, au Creek Salé. L’opération s’inscrit dans le cadre du dispositif « Aire Éducative Environnementale » initiée par la province Sud. Les trois élus provinciaux, Guy-Olivier Cuenot, Laura Vendegou et Julien Tran Ap, sont venus les encourager et n’ont pas hésité à leur prêter main-forte.


Munis de pelles, bêches et de gel hydro-rétenteur, les jeunes n’ont pas ménagé leurs efforts pour planter 100 plants de forêt sèche en à peine deux heures. Ce sont les élèves de 4e du groupe Aire Éducative Environnementale et du groupe Environnement du collège Sacré-Cœur de Bourail. Dans cet établissement, l’environnement, c’est du sérieux. Joëlle Le Breus-Cadiou, la directrice, explique : « Nous avons obtenu le niveau 1 et le niveau 2 de développement durable. Et il y a trois ans, nous avons inscrit à l’emploi du temps des élèves, le développement durable comme matière au même titre que le français ou les maths.  Les compétences y sont évaluées comme pour les autres matières. » 

L’Aire Éducative Environnementale commence à la fin de la mutuelle des fonctionnaires jusqu’à la pointe creek salé. C’est sur cette bande que les élèves et leurs encadrants ont voulu concentrer leur action pour préserver la biodiversité et limiter l’impact de l’érosion.

Cette plantation s’inscrit dans la continuité d’un travail commencé, il y a trois ans avec le Centre d’initiation à l’environnement. Les élèves avaient réalisé en amont un travail de recherche sur le site, pris des mesures et évalué l’impact de l’érosion. L’année dernière, une première plantation avait été effectuée. Et fait surprenant : un an plus tard, ces premiers plants ont tenu. « Les élèves s’investissent beaucoup dans cet Aire Éducative Environnementale, précise la directrice. Certains viennent même le week-end avec leurs parents pour arroser les plantes. Nous pouvons également compter sur les campeurs et les usagers du Creek Salé. Sans suivi de la plantation, cela n’aurait pas pris. »

Laura Vendegou, Julien Tran Ap et Guy-Olivier Cuenot, les élus de la province Sud sont venus encourager et féliciter les élèves pour leur engagement mais aussi participer à la plantation. « C’est important pour la province Sud de soutenir ce genre d’action, souligne Guy-Olivier Cuenot. Cela permet de changer les comportements à long terme. Et impliquer les jeunes, c’est leur donner l’opportunité de s’approprier cette végétalisation, cette notion du développement durable et leur donne des perspectives et c’est formateur. » 

Cette opération s’intègre dans la stratégie de restauration du littoral de la province Sud dont la mise en œuvre est programmée dans le plan de gestion du comité de gestion de la zone côtière ouest.