Un rapport d’activité afin d’agir pour l’avenir

Marquée par un changement mandature, l’année 2019 a fait l’objet de la part de la province Sud d’un rapport d’activité. Projets réalisés pour chacune des directions, investissements, statistiques, tout y est. Crise covid oblige, cette édition doit aussi servir de socle aux élus provinciaux, afin de reconstruire une nouvelle politique publique plus efficiente.


58 pages d’informations pour tout comprendre. Le rapport d’activité 2019 de la province Sud est désormais disponible en version numérique. « Ce document a pour ambition d’apporter une information claire et synthétique sur l’activité de notre collectivité, explique la présidente de l’assemblée de la province Sud, Sonia Backes. Il constitue également un outil de réflexion pour améliorer et adapter sans cesse nos politiques aux évolutions du territoire, de ses spécificités et aux besoins de ses habitants. »

Avec 203 000 habitants, la province Sud concentre 75 % de la population calédonienne totale. Faits marquants, chiffres-clés, projets réalisés, statistiques, budget, le rapport d’activité est une mine d’or pour appréhender au mieux l’étendue et la complexité de l’action provinciale.

« En dépit de l’état des finances hérité en début de mandat, nous avons porté avec force et détermination nombre de nos projets », constate Sonia Backes. La province Sud a engagé une vaste entreprise de simplification et dématérialisation de ses relations afin de créer davantage de proximité avec ses administrés. Une restructuration interne a également été conduite afin de réduire les dépenses de fonctionnement et améliorer notre capacité d’investissement. « Nous en verrons les premiers résultats en 2020 », rajoute la présidente.

Crise Covid 19 oblige, les élus provinciaux, ainsi que les administrés, devront donc se servir de ce rapport d’activité pour ériger une nouvelle politique publique, plus en adéquation avec les récentes réalités économiques et sanitaires. « Ce virus a mis en lumière la nécessité de mener une politique qui renforce la place de l’administré au cœur des décisions provinciales et collectives, explique la présidente de l’assemblée de la province Sud, Plus encore, elle a démontré qu’une administration doit être en mesure de dépasser les contraintes inhérentes à sa structure et à son mode de fonctionnement pour gagner en souplesse et en agilité et dès lors, s’adapter davantage aux tribulations de ce monde en perpétuel mouvement notamment grâce à une vraie évaluation des résultats obtenus. » Autrement dit, agir pour l’avenir…

Retrouvez le Rapport d’activité dans son intégralité